Ba­tum prêt à re­le­ver le dé­fi

Tour­noi de qua­li­fi­ca­tion olym­pique (Fi­nale).

Aujourd'hui en France - - SPORTS - ÉRIC MI­CHEL

plus grand bas­ket­teur de tous les temps. Il va tou­cher jus­qu’en 2021 21,5 M€ par an, soit 1,79 M€ par mois et 59 000 € par… jour. « Si on me donne une telle somme, c’est pour ce que je suis et ce que j’ai fait pour en ar­ri­ver là. Je ne vais donc pas chan­ger ma fa­çon de faire ni qui je suis », glisse le gar­çon ori­gi­naire de Li­sieux, né au bas­ket à Pontl’Evêque d’un père Ri­chard fou­droyé par un ma­laise car­diaque sur un ter­rain quand il avait 2 ans.

Com­ment s’est-il pré­pa­ré ?

De­puis deux mois, Ba­tum, pa­pa de­puis avril d’un pe­tit Ay­den-Ri­chard, n’a pas eu le droit de jouer pour cause d’as­su­rance. Il s’est en­traî­né seul en cou­rant beau­coup. A Ma­nille, avant de si­gner son contrat jeu­di avec un émis­saire de Char­lotte, il a re­pris une vie de bas­ket­teur nor­male seule­ment le len­de­main. « Re­gar­der les autres quand tu tra­vailles seul dans ton coin, c’est long. Quand tu es bles­sé, tu sais pourquoi tu ne joues pas. Je ne l’étais pas. Mais il n’y avait pas le choix : c’était ça ou pas de TQO », glisse l’an­cien Caen­nais qui n’a pas au­tant pe­sé hier contre la Tur­quie qu’il l’au­rait sou­hai­té. Les di­zaines d’heures pas­sées dans l’avion entre Pa­ris, Dallas, To­kyo et Ma­nille ajou­tées aux treize fu­seaux ho­raires ex­pliquent sans doute que Ba­tum n’a pas été à son avan­tage.

Col­let prend-il un risque ?

Avec 114 sé­lec­tions, il connaît la mai­son bleue comme sa poche. Seul le rythme lui manque : il n’a plus joué de­puis le 2 mai « En pre­nant Ni­co, glisse le sé­lec­tion­neur Vincent Col­let, j’ai pris un risque. Ça en vaut la peine. Il connaît tous nos sys­tèmes… On sait ce que Ni­co­las peut ap­por­ter dé­fen­si­ve­ment, une puis­sance de feu of­fen­sive, des pa­niers, de la taille sur les postes ex­té­rieurs, plein de choses », abonde Col­let. « Le Ca­na­da a de bons joueurs en NBA, de très bons joueurs qui jouent en uni­ver­si­té ou même en Eu­rope, donc à nous de faire un grand match », conclut Ba­tum.

Ma­nille (Phi­lip­pines), hier. Ni­co­las Ba­tum a réa­li­sé une en­trée ti­mide (3 points) face à la Tur­quie. Il de­vra haus­ser son ni­veau en fi­nale au­jourd’hui face au Ca­na­da. Seule une vic­toire en­ver­ra les Bleus aux Jeux olym­piques à Rio.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.