Les matchs de l’Eu­ro, c’est leur af­faire

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - RO­MAIN OUERTAL

AU­CUNE IMAGE des matchs de l’Eu­ro ne leur a échap­pé. De­puis la cé­ré­mo­nie d’ou­ver­ture le 10 juin, c’est ici qu’ont conver­gé toutes les prises de vues des ren­contres, de Pa­ris, à Mar­seille ou Lille. Ce soir en­core, c’est le hall 6 du parc des Ex­po­si­tions de la porte de Ver­sailles, où s’est ins­tal­lé l’IBC, le centre de dif­fu­sion in­ter­na­tio­nal de l’UEFA, qui re­ce­vra les images de Por­tu­gal - France. Pas ques­tion pour TF 1, M 6 ou BeIN Sports de fil­mer autre chose que les avant ou après-matchs.

De gros moyens

De­puis 2006, l’or­ga­ni­sa­teur de la com­pé­ti­tion eu­ro­péenne pro­duit l’évé­ne­ment té­lé en en­tier, et re­vend ses images aux chaînes de 200 pays. Il choi­sit les réa­li­sa­teurs, comme ce­lui du match de ce soir Fran­çois La­naud, spé­cia­liste du foot­ball. Cette gi­gan­tesque tour de contrôle mo­bi­lise 1 100 per­sonnes de 50 na­tio­na­li­tés porte de Ver­sailles, aux­quelles s’ajoutent les di­zaines de tech­ni­ciens dans les stades. Cha­cune des 10 en­ceintes par­ti­ci­pantes abrite 46 ca­mé­ras. Pour la fi­nale, l’UEFA en a pré­vu 6 de plus, dont deux 2 hé­li­por­tées.

« Nous te­nons à ce que tous les matchs soient trai­tés de la même ma­nière, no­tam­ment en termes de moyens tech­niques », ex­plique Ber­nard Ross, di­rec­teur de la pro­duc­tion té­lé­vi­suelle à l’UEFA, Pour cela, l’or­ga­ni­sa­tion dé­ploie des moyens co­los­saux. Si on ajoute les ob­jec­tifs uti­li­sés pour les sta­tis­tiques d’après-match, « nous dis­po­sons de plus de 150 ca­mé­ras pour chaque stade », as­sure Tom Haw­kins, char­gé de la communication. Pour faire conver­ger ce flot d’images vers le centre, l’UEFA uti­lise plus de 70 000 km de câbles d’Orange dé­ployés à tra­vers la France. Une fois la qua­li­té des images vé­ri­fiée, elles sont ré­par­ties dans 16 ca­naux que peuvent sé­lec­tion­ner les chaînes : si M 6 vou­lait ce soir ne dif­fu­ser que les évo­lu­tions d’An­toine Griez­mann ou celles de Di­mi­tri Payet, elle pour­rait le de­man­der à l’IBC.

L’UEFA pro­pose aux dis­tri­bu­teurs des conte­nus ad­di­tion­nels leur per­met­tant de mon­ter leurs émis­sions clés en main : in­ter­views de joueurs, su­jets cultu­rels sur les villes où ont lieu les matchs…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.