Les Fran­çais de Ma­drid dé­çus pour Gri­zou

Aujourd'hui en France - - RETROUVEZ NOTRE CAHIER SPÉCIAL LOISIRS TOUT L’ÉTÉ - Ma­drid (Es­pagne) De notre cor­res­pon­dant CHARLES GUYARD

C’était un di­manche nor­mal à Ma­drid. Sur la Pla­za de To­ros Mo­nu­men­tal, Je­sus Mar­ti­nez et ses ban­de­rillos mul­ti­pliaient les passes pour ve­nir à bout d’un bes­tiau de 507 kg li­vré à leurs as­sauts dans les grandes arènes de Las Ven­tas. Ecra­sé sous un soleil de plomb, le to­re­ro n’avait que faire de l’heure qui fi­lait lors­qu’il por­ta l’es­to­cade fi­nale. Il était 20 h 15 et l’en­fant du pays était loin, très loin de l’ef­fer­ves­cence qui avait ga­gné l’hô­tel le Syl­ken, à l’autre bout de la ville. Trois écrans géants ins­tal­lés à l’in­té­rieur, deux autres en ter­rasse et plus de 200 sup­por­ters tri­co­lores mas­sés de­vant, chauf­fés à blanc pour suivre la fi­nale de l’Eu­ro face au Por­tu­gal. Le ren­dez-vous avait été lan­cé via les ré­seaux so­ciaux et la com­mu­nau­té de jeunes Fran­çais éta­blis dans la ca­pi­tale es­pa­gnole n’a pas tar­dé à trans­for­mer les lieux en vé­ri­table fan zone.

Un en­goue­ment mal ré­com­pen­sé

Dra­peaux et maillots tri­co­lores sor­tis, li­se­ré bleu­blanc-rouge peint sur le vi­sage et Mar­seillaise re­prise à tue-tête… C’est sou­vent à l’étran­ger qu’on se re­ven­dique plus clai­re­ment son pa­trio­tisme, comme le res­sent Christine. « On re­trouve une pe­tite France ici », sou­rit cette Pa­ri­sienne de 23 ans, en stage de­puis sep­tembre der­nier. La jeune fille a dé­cou­vert l’en­droit lors de la de­mi-fi­nale face aux Al­le­mands. Bien que « pas bran­chée foot », elle a trou­vé la soi­rée sym­pa, à l’in­verse de ses co­lo­ca­taires… ger­ma­niques ! Thi­bault, lui, ju­bile. Maillot de l’At­lé­ti­co sur les épaules, il est ve­nu sou­te­nir la France et son hé­ros, An­toine Griez­mann. « De­puis que je suis ar­ri­vé ici, je suis tom­bé amou­reux de l’At­lé­ti­co, c’est plus ro­man­tique que le Real, sou­rit ce Bor­de­lais qui tra­vaille chez Air­bus. Je suis al­lé voir le der­nier match de la sai­son à Vi­cente-Cal­de­ron face au Cel­ta Vi­go, 2-0 avec un but de Griez­mann. D’ailleurs, ce maillot, ce sont mes col­lègues qui me l’ont of­fert à force de m’en­tendre par­ler de lui sans ar­rêt. » Sans ar­rêt, c’est aus­si comme ça que les fans tri­co­lores ont ryth­mé la soi­rée. A coup d’ « Al­lez les Bleus » et d’ « On est chez nous ». Un en­goue­ment qui n’a fi­na­le­ment pas été ré­com­pen­sé. Pas­sée la dé­cep­tion de la dé­faite, il a fal­lu re­ga­gner ses pé­nates, dans les rues dé­sertes d’une ville en­dor­mie. Un di­manche nor­mal à Ma­drid…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.