Le grand re­tour de la mu­lette, un mol­lusque mé­con­nu

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - NORA MO­REAU

BRASPARTS (Fi­nis­tère) a beau se si­tuer loin de la mer, on y trouve pour­tant une sa­crée co­lo­nie de moules. Au dé­tour d’une grande val­lée verte, clas­sée Na­tu­ra 2000, est ins­tal­lée la seule sta­tion d’éle­vage fran­çaise de moule per­lière. Ce mol­lusque d’eau douce, non co­mes­tible, que les scien­ti­fiques ap­pellent Mar­ga­ri­ti­fe­ra mar­ga­ri­ti­fe­ra, mais que l’on sur­nomme mu­lette, est de­ve­nu ra­ris­sime au fil des siècles et a bien failli dis­pa­raître.

« Les ha­bits et pa­rures des rois et nobles de France — Fran­çois Ier, Ma­rie de Mé­di­cis, Ma­rie-An­toi­nette — étaient pa­rés de perles de mu­lettes », ex­plique Jean Her­vé, de la Fé­dé­ra­tion de pêche du Fi­nis­tère, qui gère la sta­tion d’éle­vage avec l’as­so­cia­tion Bre­tagne vi­vante. « Sauf que sta­tis­ti­que­ment, une mu­lette sur mille contient une perle. Avant même la pol­lu­tion des eaux, c’est donc la pêche in­ten­sive qui a man­qué de faire dis­pa­raître l’es­pèce. »

Ce pe­tit tré­sor des ri­vières, s’il n’est pas pri­sé pour sa chair, est par ailleurs un élé­ment in­dis­pen­sable de tout un éco­sys­tème. « La moule d’eau douce in­dique si les eaux sont en bonne san­té ou non, pour­suit Jean Her­vé. Elle fait aus­si par­tie d’un cycle de vie qui in­clut ce­lui des sau­mons et des truites. Sur le long terme, l’un ne peut pas sur­vivre sans l’autre. »

Dans la sta­tion de Brasparts, la pre­mière phase du pro­gramme eu­ro­péen de pré­ser­va­tion de cette es­pèce me­na­cée, en­ta­mée en 2012, vient de s’ache­ver avec suc­cès. « Le taux de mor­ta­li­té est de­ve­nu presque nul après quatre ans de culture », ajoute Jean Her­vé.

Une es­pé­rance de vie de 150 ans

A ses cô­tés, Be­noît Vincent, l’un des trois « gar­diens » de la sta­tion, est aus­si très op­ti­miste : « Il y au­rait en­vi­ron 60 000 mu­lettes en France, dont 60 % sur le mas­sif ar­mo­ri­cain. Pour l’heure, dans nos bas­sins de culture, i l y a un peu plus de 100 000 jeunes mu­lettes, sou­vent à peine vi­sibles à l’oeil nu. » Presque au­tant ont été re­pla­cées dans leur mi­lieu na­tu­rel, dans six cours d’eau de Bre­tagne et de Nor­man­die. Pe­tit dé­tail qui en dit long sur ce fra­gile co­quillage da­tant de la Pré­his­toire : il peut vivre jus­qu’à 150 ans et met en­vi­ron 25 ans pour at­teindre sa ma­tu­ri­té ! Ces nou­velles gé­né­ra­tions de mu­lettes ne pour­ront donc se re­pro­duire que d’ici 20 ans. En­core faut-il que le com­bat pour la pré­ser­va­tion des cours d’eau soit aus­si ga­gné.

Brasparts (Fi­nis­tère). Non co­mes­tible, la mu­lette est une moule per­lière qui est de­ve­nue ra­ris­sime au fil des siècles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.