Areo­la - Trapp, l’en­tente cor­diale… pour l’ins­tant

PSG

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Schlad­ming (Au­triche) De notre en­voyé spé­cial Un proche du PSG, à pro­pos de Sal­va­tore Si­ri­gu YVES LE­ROY

né, mais adopte une at­ti­tude po­si­tive, ce qui est plu­tôt bien vu dans une lourde pré­pa­ra­tion où les trois gar­diens (Ré­my Des­camps ac­com­pagne les deux concur­rents) souffrent à l’unis­son.

Trapp a le droit d’avoir de l’am­bi­tion, lui aus­si. Après une pre­mière moi­tié de sai­son mar­quée par plu­sieurs bé­vues, il a réa­li­sé une se­conde moi­tié d’exer­cice très solide. Laurent Blanc lui pro­met­tait de la conti­nui­té, mais les cartes ont été re­bat­tues… Son na­tu­rel de gent­le­man se confirme dans l’ad­ver­si­té, d’au­tant que le por­tier sa­vait qu’Areo­la avait de f orte chance de ren­trer à Pa­ris après son prêt.

« Les choses se p a s s e n t c o mme elles doivent se pas­ser, confie un proche du club. Mais il ne faut pas ou­blier qu’un troi­sième gar­dien va ar­ri­ver de l’Eu­ro et on ne sait pas ce que ça va don­ner. » Ce troi­sième homme est l’Ita­lien Sal­va­tore Si­ri­gu. L’an der­nier, il avait très mal vé­cu l’ar­ri­vée sur­prise de Trapp, ce qui avait créé des ten­sions. Il est de nou­veau en ins­tance de dé­part cet été, mais au­cune porte de sor­tie ne semble proche d’abou­tir. KE­VIN TRAPP, 26 ans ; Al­phonse Areo­la, 23 ans. Deux gar­diens qui visent le même poste, ce­lui de ti­tu­laire dans le but du PSG. En at­ten­dant le ver­dict d’Unai Eme­ry, les deux hommes ont dé­ci­dé de faire bonne fi­gure.

En Au­triche, en stage, ils s’en­cou­ragent mu­tuel­le­ment et se montrent sou­riants. Une po­si­tion fa­ci­li­tée par le sou­tien po­pu­laire dont Trapp bé­né­fi­cie dans le pays voi­sin de son All emagne na­tale. Areo­la, lui, af­fiche un na­tu­rel joyeux, a un pe­tit mot pour chaque em­ployé du club et s’in­flige des exer­cices de ren­for­ce­ment mus­cu­laire sup­plé­men­taires entre les dif­fé­rentes phases de jeu.

Le re­ve­nant a jus­qu’ici sui­vi le che­min tra­cé par le PSG pour lui : deux prêts suc­ces­sifs en France (Lens et Bas­tia) puis un à l’étran­ger (Villar­real). L’étape sui­vante consis­tait à re­ve­nir en tant que no 1. Un rôle qu’on prête l’in­ten­tion à Unai Eme­ry de lui don­ner, ce qui de­vra se confir­mer au cours de l’été. Le joueur est dans l’at­tente et dé­ter­miEn bref der­rière Vers­tap­pen). Au Cham­pion­nat du monde, Ha­mil­ton se rap­proche à un point de l’Al­le­mand.

« Il ne faut pas ou­blier qu’un troi­sième gar­dien va ar­ri­ver de l’Eu­ro et on ne sait pas ce que ça va don­ner »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.