Les Fran­çais abon­nés au dé­cou­vert

CRÉ­DIT. Se­lon le com­pa­ra­teur en ligne Pa­no­ra­banques.com, près de sept Fran­çais sur dix sou­haitent une au­to­ri­sa­tion de dé­cou­vert. Les banques se frottent les mains.

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - O.B.

TOUS ACCROS au dé­cou­vert ! C’est ce qui res­sort d’une étude du com­pa­ra­teur de banques en ligne Pa­no­ra­banques.com que notre jour­nal dé­voile en ex­clu­si­vi­té. Se­lon cette en­quête*, pas moins de 68 % des per­sonnes in­ter­ro­gées — y com­pris les plus ai­sées — sou­haitent dis­po­ser d’une au­to­ri­sa­tion de dé­cou­vert, c’est-à-dire de la pos­si­bi­li­té de se ser­vir de son compte même s’il n’y a pas as­sez d’ar­gent des­sus pour ré­gler les paie­ments en cours ou à ve­nir. Mieux, 42 % des son­dés sou­haitent une telle per­mis­sion de leur banque quand bien même ils ne sont ja­mais en si­tua­tion de dé­cou­vert. Des chiffres en droite ligne avec ceux de la Banque de France qui, à la fin du pre­mier tri­mestre 2016, es­ti­mait à 7,6 Mds€ l’en­cours des dé­cou­verts, le re­cord — 7,65 Mds€ — ayant été at­teint à l’été 2015. Des som­mets ja­mais vus de­puis 1993.

A l’in­verse, le re­cours au fa­meux cré­dit re­nou­ve­lable (réuti­li­sable au fur et à me­sure du rem­bour­se­ment afin de fi­nan­cer des achats non pré­vus) est de moins en moins pro­non­cé. Bref, le dé­cou­vert semble être per­çu comme la so­lu­tion nu­mé­ro un pour faire face à un im­pré­vu. Les pro­blèmes de tré­so­re­rie pas­sa­gers sont d’ailleurs la pre­mière rai­son in­vo­quée dans l’étude de Pa­no­ra­banques.com par les son­dés : un tiers d’entre eux dis­posent d’un dé­cou­vert au­to­ri­sé jus­qu’à 500 €. Le se­cond mo­tif mis en avant est t o u t b ê t e me n t la mau­vaise ges­tion de leur compte. Près de la moi­tié des per­sonnes in­ter­ro­gées ad­mettent ne pas pré­ve­nir leur banque quand elles sont dans le rouge. Pas éton­nant que le coût soit de plus en plus im­por­tant : 59,80 € par an et par client en moyenne rien qu’en com­mis­sions d’in­ter­ven­tion (en cas de dé­cou­vert non au­to­ri­sé, sans comp­ter les taux d’in­té­rêt, de 10 % en moyenne). Une sa­crée bonne af­faire pour les banques, qui se ré­mu­nèrent gras­se­ment.

Un coût de 59,80 € par an et par client, sans comp­ter les agios

* Réa­li­sée en mai et avril 2016 au­près de 69 336 per­sonnes âgées de 18 à 50 ans et com­plé­tée par un son­dage en ligne me­né en juin au­près d’un échan­tillon re­pré­sen­ta­tif de 737 per­sonnes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.