Un ré­seau d’es­corts gays dé­man­te­lé

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - STÉ­PHANE SELLAMI

DEUX HOMMES, soup­çon­nés d’avoir mis sur pied un ré­seau d’es­cort-boys à des­ti­na­tion de la com­mu­nau­té ho­mo­sexuelle, ont été in­ter­pel­lés la se­maine der­nière par les en­quê­teurs de la bri­gade de ré­pres­sion du proxé­né­tisme (BRP) de la po­lice ju­di­ciaire pa­ri­sienne.

Les deux sus­pects, âgés de 31 et 45 ans, ont été dé­fé­rés jeu­di soir de­vant un juge d’ins­truc­tion du tri­bu­nal de Pa­ris en vue de leur mise en exa­men pour des faits de proxé­né­tisme. A l’is­sue, les deux prin­ci­paux pro­ta­go­nistes de cette af­faire ont été pla­cés sous contrôle ju­di­ciaire.

Sur leur piste de­puis le mois de fé­vrier, les po­li­ciers de la BRP sont par­ve­nus à les iden­ti­fier après une plainte dé­po­sée par un j eune pros­ti­tué. Ce der­nier, es­ti­mant avoir été « lé­sé » par ses com­man­di­taires, a fi­ni par si­gna­ler leurs ac­ti­vi­tés illi­cites à la po­lice.

Une fi­lière or­ga­ni­sée et aty­pique

« Il est ra­pi­de­ment ap­pa­ru que ces deux hommes — dont le plus âgé a éga­le­ment exer­cé lui-même par le pas­sé comme es­cort-boy — se li­vraient à des ac­ti­vi­tés de proxé­né­tisme, confie une source proche de l’af­faire. Un des deux était char­gé du re­cru­te­ment de nou­veaux pros­ti­tués tan­dis que le se­cond s’oc­cu­pait du site In­ter­net per­met­tant de fixer les ren­dez- vous aux fu­turs clients. » Après plu­sieurs se­maines d’in­ves­ti­ga­tions, les en­quê­teurs sont par­ve­nus à re­trou­ver la trace de Jé­ré­mie A. et d’Yvan R., do­mi­ci­liés res­pec­ti­ve­ment à Nice (Alpes-Ma­ri­times) et à Bri­gnoles (Var).

« Un des deux sus­pects a re­con­nu avoir gé­ré le site per­met­tant la prise de ren­dez-vous avec les clients, pour­suit la même source. Une dou­zaine de jeunes hommes ap­par­te­naient à ce ré­seau, qui sé­vis­sait à Pa­ris et en lle-de-France mais éga­le­ment en pro­vince. »

Se­lon nos in­for­ma­tions, la pres­ta­tion sexuelle était fac­tu­rée aux alen­tours de 150 €. Sur leur site, les deux com­man­di­taires pré­su­més étaient par­ve­nus à mettre en ligne près de 150 pe­tites an­nonces van­tant les charmes de leurs es­cort-boys. Au cours des per­qui­si­tions, les po­li­ciers ont sai­si un ru­ti­lant 4 x 4 BMW X6.

Plu­sieurs vic­times ont aus­si été en­ten­dues par les po­li­ciers de la BRP. La plu­part d’entre elles ont re­con­nu avoir fait com­merce de leur corps pour le compte des deux prin­ci­paux pro­ta­go­nistes de ce ré­seau. « C’est une fi­lière aty­pique au re­gard de la clien­tèle vi­sée, sou­ligne un haut fonc­tion­naire. Une fois de plus, les pro­fits dé­ga­gés par cette ac­ti­vi­té étaient très im­por­tants. Les in­ves­ti­ga­tions se pour­suivent pour re­trou­ver d’éven­tuelles autres vic­times. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.