Coup d’ar­rêt aux au­to­routes dans le centre de Lyon

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - CATHERINE LAGRANGE

LES LYON­NAIS l’at­tendent de­puis des dé­cen­nies sans oser y croire. Main­te­nant, c’est of­fi­ciel. Le prin­cipe du dé­clas­se­ment des au­to­routes A 6 et A 7 qui tra­versent Lyon, en plein centre, par l’in­ter­mé­diaire du tun­nel de Four­vière a été vo­té hier par le conseil de la Mé­tro­pole de la ville. Avant la fin de l’an­née, cette dé­ci­sion se­ra va­li­dée par un dé­cret mi­nis­té­riel. Et les tra­vaux pour­ront en­fin com­men­cer.

Un ré­amé­na­ge­ment to­tal

Sur le tron­çon de 16 km d’au­to­routes qui tra­verse Lyon, les tra­vaux de trans­for­ma­tion des au­to­routes A 6 et A 7 en voie ur­baine pren­dront plu­sieurs an­nées. Le nombre de voies se­ra ré­duit pour per­mettre l’ins­tal­la­tion de larges trot­toirs, la plan­ta­tion d’arbres, la construc­tion de files ré­ser­vées aux bus, aux taxis et à l’au­to­par­tage, le chan­ge­ment du mo­bi­lier ur­bain et de la si­gna­lé­tique. La vi­tesse y se­ra éga­le­ment ré­duite.

Ces amé­na­ge­ments, qui vont chan­ger la phy­sio­no­mie du cen­tre­ville de Lyon, ont aus­si pour but de ré­duire le tra­fic de tran­sit à l’in­té­rieur de la ville en le dé­tour­nant à l’ex­té­rieur. « De­puis les an­nées 1970, nous avons à af­fron­ter, à Lyon et dans l’ag­glo­mé­ra­tion, un tra­fic de tran­sit très im­por­tant qui n’a pas de jus­ti­fi­ca­tion au coeur de l’ag­glo­mé­ra­tion », consi­dère Jean-Luc Da Pas­sa­no, vice-pré­sident de la Mé­tro­pole en charge des in­fra­struc­tures. « L’idée est de faire en sorte que ce tra­fic quitte l’ag­glo­mé­ra­tion. » Pas moins de 16 000 vé­hi­cules em­pruntent au quo­ti­dien le tun­nel de Four­vière, 3 000 uti­lisent le pé­ri­phé­rique et 25 000 la Ro­cade Est.

L’ob­jec­tif est de faire pas­ser pro­gres­si­ve­ment le tra­fic de tran­sit pé­né­trant ac­tuel­le­ment dans l’ag­glo­mé­ra­tion de 115 000 vé­hi­cules à 80 000 en 2025 et à 50 000 en 2030. Pour ce­la, la ré­duc­tion de la vi­tesse et de la voi­rie en centre-ville ne se­ra pas le seul ou­til. Il est aus­si ques­tion d’in­ter­dire le pas­sage des poids lourds. Mais éga­le­ment d’ins­tau­rer un péage au­to­ma­tique à des­ti­na­tion de ceux qui ne font que pas­ser à Lyon. « On ima­gine un sys­tème de lec­ture des plaques mi­né­ra­lo­giques au nord et au sud de l’ag­glo­mé­ra­tion avec cal­cul du temps de tra­jet, ex­plique le pré­sident de la Mé­tro­pole Gé­rard Col­lomb, en cas de tran­sit, le conduc­teur re­ce­vra di­rec­te­ment la fac­ture du prix du péage. »

La trans­for­ma­tion des au­to­routes A 6 et A 7 en voie ur­baine per­met­tra no­tam­ment la plan­ta­tion d’arbres, l’élar­gis­se­ment des trot­toirs et la créa­tion de files de bus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.