Plus de ga­gnants que de per­dants

Aujourd'hui en France - - SPORTS - DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC

DI­DIER DES­CHAMPS pos­sède dé­jà son os­sa­ture pour les pro­chains mois, voire plus, avec cer­tains élé­ments très per­for­mants dans cet Eu­ro. Llo­ris a été fan­tas­tique jus­qu’au but por­tu­gais d’Eder, Kos­ciel­ny a été le meilleur dé­fen­seur de l’épreuve der­rière Pepe, Sa­gna rate de peu la men­tion bien et Um­ti­ti dé­bute sur des bases éle­vées sa car­rière in­ter­na­tio­nale.

Au mi­lieu, Kan­té a mon­tré des res­sources éton­nantes au bout de seule­ment huit sé­lec­tions. Il a dé­pas­sé le stade des pro­messes et donne en­vie d’être re­vu à son vrai poste de re­layeur gauche. Ma­tui­di a haus­sé son ni­veau à par­tir des ren­contres à éli­mi­na­tion di­recte. Sis­so­ko laisse une trace ma­jeure dans cet Eu­ro.

De­vant, Griez­mann a été ex­cep­tion­nel, dé­si­gné meilleur joueur du tour­noi. Sur cette com­pé­ti­tion, Gri­zou est de­ve­nu à la fois la co­que­luche du pu­blic, le sym­bole de cette équipe gé­né­reuse, ca­pable de coups d’éclat, et un joueur de classe mon­diale. C’est beau­coup ? Non, c’est énorme.

Gi­roud, avec trois buts et deux passes dé­ci­sives, a cor­res­pon­du aux at­tentes pla­cées en lui et Payet a ren­du la suite pos­sible en étant l’homme du pre­mier tour. Co­man au­rait pu faire mieux mais pour une pre­mière à ce ni­veau, son bi­lan de­meure po­si­tif. Il a beau­coup ap­pris, et pour Des­champs il était le pre­mier rem­pla­çant, le plus proche du onze type.

Le pa­tron des Bleus, en re­vanche, ne peut pas sa­tis­faire des pres­ta­tions de Ra­mi, dé­lo­gé de l’équipe à par­tir des quarts et qu’on ne re­ver­ra sans doute pas sous l’ef­fet du re­tour de Va­rane et de Sa­kho. Evra res­te­ra da­van­tage un me­neur d’ hommes qu’un ar­rière gauche mo­derne.

Pog­ba n’a pas réus­si à de­ve­nir le pa­tron du mi­lieu et de cette équipe. C’est sans doute la plus grande dé­cep­tion de cet Eu­ro. Comme Mar­tial, qui s’est re­fer­mé sur lui-même après son échec contre l’Al­ba­nie, et Gi­gnac, qui n’a ins­crit au­cun but pour une pléiade d’oc­ca­sions. Quant à Man­ga­la, même s’il n’a dis­pu­té que 18 mi­nutes (face à l’Is­lande), il a per­du to­ta­le­ment la confiance du sé­lec­tion­neur. Les Bleus re­çus à l’Ely­sée Mous­sa Sis­so­ko, su­per­star à Aul­nay-sous-Bois

De­vant l’Ely­sée, hier. Adil Ra­mi en pleine séance de sel­fies avec des fans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.