Le pa­ri ga­gné de la sé­cu­ri­té

Aujourd'hui en France - - SPORTS - ÉRIC PEL­LE­TIER

L’EU­RO 2016, joué dans un contexte de me­nace ter­ro­riste in­édit, a tra­ver­sé l’orage sans en­combre. Ja­mais les consi­dé­ra­tions sé­cu­ri­taires n’ont éclip­sé la di­men­sion spor­tive de l’évé­ne­ment, ni le 11 juin, à Mar­seille, lors des vio­lents in­ci­dents entre hoo­li­gans russes et sup­por­teurs an­glais, ni pen­dant les échauf­fou­rées de di­manche soir au Champde-Mars à Pa­ris, qui ont tou­te­fois en­traî­né la fer­me­ture au pu­blic de la tour Eif­fel hier jus­qu’à 20 heures.

L’Eu­ro est donc res­té un grand ren­dez-vous po­pu­laire et fes­tif. Une vic­toire pour les forces de l’ordre en­ga­gées dans la com­pé­ti­tion (près de 90 000, em­ployés de so­cié­tés pri­vées com­pris).

Pour le mi­nistre de l’In­té­rieur, Ber­nard Ca­ze­neuve, qui en dres­sait le bi­lan hier, cet Eu­ro « a été une réus­site ». « L’at­ten­tat ter­ro­riste a été notre han­tise com­mune », a confié Jacques Lam­bert, pré­sident d’Eu­ro 2016 SAS, la so­cié­té or­ga­ni­sa­trice.

Le main­tien d’une telle com­pé­ti­tion, sept mois après les tue­ries du 13 no­vembre, re­pré­sen­tait un pa­ri cal­cu­lé, le gou­ver­ne­ment ayant dé­ci­dé de ne pas cé­der au chan­tage de Daech. Choix po­li­ti­que­ment consen­suel. Le dis­po­si­tif des fan-zones a en re­vanche été plus dis­cu­té, Ni­co­las Sar­ko­zy, pré­sident des Ré­pu­bli­cains, se dé­cla­rant « hé­si­tant » pour cause de risque d’at­ten­tat.

Plus de 1 500 in­ter­pel­la­tions

L’ac­tuel mi­nistre de l’In­té­rieur a donc sa­vou­ré une forme de re­vanche sur les Cas­sandre, « cer­tains » s’étant em­ployés, se­lon lui, « à tout dé­ni­grer de l’or­ga­ni­sa­tion mise en oeuvre, lais­sant pla­ner le doute sur la ca­pa­ci­té de notre pays à or­ga­ni­ser un tel évé­ne­ment ». Il a, au pas­sage, ren­du hom­mage au tra­vail de l’ombre du ren­sei­gne­ment fran­çais, dé­crié au mo­ment des at­ten­tats de 2015.

Se­lon les sta­tis­tiques de la Place Beau­vau, 1 555 in­ter­pel­la­tions ont été réa­li­sées en marge du tour­noi, dé­bou­chant sur 59 condam­na­tions à des peines d’em­pri­son­ne­ment. EN IMAGES le­pa­ri­sien.fr Les dé­gâts près de la fan-zone pa­ri­sienne

Pa­ris, le 9 juin. Des agents de sé­cu­ri­té pro­cèdent aux pal­pa­tions de contrôle aux abords de la fan-zone du Champ-de-Mars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.