Ma­cron dé­ci­dé­ment en cam­pagne

PRÉ­SI­DEN­TIELLE. Pour le pre­mier mee­ting de son mou­ve­ment En marche, le mi­nistre de l’Eco­no­mie a ba­layé tous les su­jets, de l’éco­lo­gie à l’iden­ti­té : un vrai pro­gramme de can­di­dat !

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - Em­ma­nuel Ma­cron, hier soir, lors de son mee­ting PAULINE THÉVENIAUD

LA SO­NO crache une mu­sique publicitaire. Em­ma­nuel Ma­cron gra­vit les marches qui le sé­parent de la scène. Il re­garde la salle, pleine à cra­quer. Et sou­rit. Au mo­ment d’en­ta­mer son pre­mier mee­ting, hier soir à la Mu­tua­li­té, le mi­nistre de l’Eco­no­mie sa­voure. « Ce que nous sommes en train de faire, c’est de com­men­cer à écrire une nou­velle his­toire, lance-t-il. Rien ne doit nous ar­rê­ter ! » Dé­but d’un dis­cours de près d’une heure, pro­non­cé à l’aide de promp­teurs trans­pa­rents, comme du stand-up.

« Nous avons la ferme convic­tion que nous pou­vons trans­for­mer le pays », pour­suit-il. Un mot pour Fran­çois Hol­lande, au­quel il est pour­tant en train de griller la po­li­tesse en s’ex­pri­mant à l’avant-veille du 14 Juillet. Des su­jets ba­layés fa­çon po­li­tique gé­né­rale. Une touche per­son­nelle. Et cette adresse aux mi­li­tants de son mou­ve­ment, En marche : « Ima­gi­nez où nous en se­rons dans trois mois, dans six mois, dans un an ! » Ova­tion. Fusent les « Ma­cron pré­sident ! » Pro­vo­ca­tion ? Tel un fu­nam­bule, Ma­cron a ten­té de re­boos­ter ses troupes, de se tailler un cos­tume de pré­si­den­tiable… mais sans avoir à se dé­cla­rer for­mel­le­ment can­di­dat.

Clip pro­mo­tion­nel. Trois mille mi­li­tants et 45 par­le­men­taires gon­flés à bloc. Des per­son­na­li­tés, dont l’écri­vain Erik Or­sen­na ou la veuve de Mi­chel Ro­card, Syl­vie. Rien ne man­quait pour don­ner à la soi­rée un goût de cam­pagne élec­to­rale. Pas même le co­mi­té d’ac­cueil de ma­ni­fes­tants fus­ti­geant, jet d’oeufs à l’ap­pui, sa ligne li­bé­rale et la loi Tra­vail.

Sur­prise : Ro­bert Za­ra­der, un très proche de Fran­çois Hol­lande, fi­gure dans le pu­blic. Sou­tien ou sous-ma­rin ? Le com­mu­ni­cant ad­met être « Ma­cron-com­pa­tible ». L’en­tou­rage du mi­nistre le dit ve­nu « par cu­rio­si­té ». Alexandre Jar­din, le créa­teur du mou­ve­ment les Zèbres, est là aus­si. Sur scène, l’écri­vain pro­pose « une al­liance pour ga­gner le pou­voir en 2017 ». Et lance : « Je de­mande à Em­ma­nuel Ma­cron de ne plus se po­ser la ques­tion : j’y vais ou j’y vais pas ! » Sou­rire du mi­nistre. Cla­meur dans la salle.

Car les mar­cheurs s’im­pa­tientent ! « On at­tend d’avoir des consignes et des orien­ta­tions claires, avec un ca­len­drier d’ac­tion. On at­tend les ordres ! » tré­pigne Ch­ris­to­pher, 26 ans, au pre­mier rang de l’au­di­to­rium. Ju­lie, 36 ans, ve­nue d’Or­léans est en­core plus cash : « J’ai­me­rais qu’il dé­mis­sionne du gou­ver­ne­ment et se pré­sente le plus vite possible. On ne peut pas faire un mee­ting comme ça et le len­de­main al­ler au mi­nis­tère de l’Eco­no­mie comme si de rien n’était. Il faut ar­rê­ter ce double jeu. »

Ma­nuel Valls ne di­rait pas mieux, lui qui a ju­gé quelques heures plus tôt qu’il était « temps que tout ce­la s’ar­rête ». « Au gou­ver­ne­ment, on ne peut pas avoir un autre agen­da que ce­lui du pré­sident de la Ré­pu­blique. Il y a un su­jet », in­siste un

«Ce mou­ve­ment nous por­te­ra jus­qu’en 2017 et jus­qu’à la vic­toire »

proche du Pre­mier mi­nistre. Ré­plique à dis­tance de l’en­tou­rage du mi­nistre de l’Eco­no­mie : « Valls met la pres­sion sur le pré­sident pour qu’Em­ma­nuel sorte du gou­verne- ment. » Hier soir, le cercle rap­pro­ché du mi­nistre re­te­nait son souffle. Et n’ex­cluait pas que ce­la tangue dans les pro­chains jours. D’autant que Ma­cron concluait son mee­ting ain­si : « Ce mou­ve­ment nous por­te­ra jus­qu’en 2017 et jus­qu’à la vic­toire »... sans dé­cla­rer sa can­di­da­ture. @Pau­li­ne_Th

La Mu­tua­li­té (Pa­ris Ve), hier soir. De­bout de­vant ses « mar­cheurs », sans notes, Em­ma­nuel Ma­cron a pro­non­cé un dis­cours of­fen­sif, se taillant un cos­tume de pré­si­den­tiable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.