Eu­ro Mil­lions : tout ce qui va chan­ger

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - VINCENT MONGAILLARD

DES JACKPOTS d’en­trée de jeu plus as­tro­no­miques et qui grimpent plus vite au fil des ti­rages sans vei­nard mais aus­si, re­vers de la mé­daille, une chance de dé­cro­cher le pac­tole en­core plus in­fime : dé­voi­lées hier par la Fran­çaise des jeux (FDJ), telles sont les prin­ci­pales mo­di­fi­ca­tions ap­por­tées aux règles de l’Eu­ro Mil­lions, la lo­te­rie eu­ro­péenne lan­cée en 2004 qui fé­dère neuf pays (France, Royaume-Uni, Es­pagne, Por­tu­gal, Bel­gique, Ir­lande, Au­triche, Suisse et Luxem­bourg).

Dans l’Hexa­gone, l’Eu­ro Mil­lions af­fi­chant un chiffre d’af­faires de 1,5 Md€, comp­tait 13,8 mil­lions de mi­seurs en 2015. Pour eux, le chan­ge­ment, ce n’est pas pour main­te­nant mais à par­tir du ti­rage du 27 sep­tembre.

U n mag o t « p l a n c h e r » à 17 M€. Au­jourd’hui, le jack­pot dé­marre à 15 M€ avant d’être en­ri­chi au ti­rage sui­vant (il y en a deux par se­maine, le mar­di et le ven­dre­di) s’il n’y a eu au­cun vain­queur. Dé­sor­mais, il com­men­ce­ra à 17 M€. Autre nou­veau­té : les pac­toles pro­gres­se­ront plus ra­pi­de­ment lors­qu’ils ne sont pas rem­por­tés.

En moyenne, les ga­gnants du pre­mier rang, c’est-à-dire ceux qui ont trou­vé les cinq bons nu­mé­ros et les deux bonnes étoiles, s’ad­ju­ge­ront 64 M€ contre 53 M€ dans la for­mule ac­tuelle. Le mon­tant de la ca­gnotte maxi­male de­meure, elle, pla­fon­née à 190 M€.

Des su­per-jackpots à 130 M€. Les jackpots évé­ne­men­tiels or­ga­ni­sés deux à trois fois par an at­tein­dront, dès le pre­mier ti­rage, 130 M€ à com­pa­rer aux 100 M€ de l’an­cienne ver­sion. Le pre­mier bu­tin re­vu à la hausse est pro­gram­mé le 30 sep­tembre. Par ailleurs, plu­sieurs fois par a n s e r ont or c hest r é e s des « pluies de mil­lion­naires ». Entre 25 et 50 grilles d’Eu­ro Mil­lions se­ront ti­rées au sort par­mi l’en­semble des bul­le­tins eu­ro­péens va­li­dés pour le ti­rage du jour. Les heu­reux vei­nards de cette mé­ga-tom­bo­la em­po­che­ront cha­cun 1 M€. Pre­mières « averses » de grosses cou­pures pré­vues « cou­rant oc­tobre ».

Une nou­velle grille avec 12 étoiles. Si le nombre de nu­mé­ros (50) reste in­chan­gé, ce­lui des étoiles passe de 11 à 12. Le prix du bul­le­tin est iden­tique : 2,50 €. Moyen­nant 1 € sup­plé­men­taire, les clients fran­çais bé­né­fi­cie­ront d’une nou­velle op­tion bap­ti­sée Etoile + qui per­met de rem­por­ter un (mi­ni) gain à comp­ter d’une seule bonne étoile dans leur grille contre deux ac­tuel­le­ment.

Un jack­pot plus dif­fi­cile à dé­cro­cher. Pour les lo­te­ries du Vieux Conti­nent, cette pe­tite ré­vo­lu­tion n’est évi­dem­ment pas gra­tuite ! Car il va fal­loir avoir en­core da­van­tage de veine pour de­ve­nir plus riche que riche. Le nombre de com­bi­nai­sons aug­men­tant avec l’ar­ri­vée d’une dou­zième étoile, la pro­ba­bi­li­té d’en­cais­ser le jack­pot passe de 1 chance sur 116,5 mil­lions à 1 chance sur 139,8 mil­lions. A la FDJ, on pré­fère ne pas s’ar­rê­ter sur cette sta­tis­tique plom­bante. « Il y au­ra tou­jours 1 chance sur 13 de re­par­tir avec un lot », re­tient-on au sein de l’en­tre­prise pu­blique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.