En 2000, la lé­gio­nel­lose s’y était ins­tal­lée

Aujourd'hui en France - - SOCIÉTÉ - C.M.

L’Hô­pi­tal eu­ro­péen Geor­gesPom­pi­dou (Pa­ris XVe) est-il mau­dit ? En 2009, l’As­sis­tance Pu­blique-Hô­pi­taux de Pa­ris, dont dé­pend l’éta­blis­se­ment, avait été mise en exa­men en tant que per­sonne mo­rale pour « ho­mi­cide in­vo­lon­taire, bles­sures in­vo­lon­taires, er­reur de con­cep­tion et de réa­li­sa­tion, fautes ca­rac­té­ri­sées ayant cau­sé l’ap­pa­ri­tion de lé­gio­nelles dans le ré­seau d’eau », après une épi­dé­mie de lé­gio­nel­lose sur­ve­nue peu après son ou­ver­ture. La lé­gio­nel­lose est une ma­la­die d’ori­gine bac­té­rienne, po­ten­tiel­le­ment mor­telle, en­traî­nant une in­fec­tion pul­mo­naire aigüe. Sur une di­zaine de pa­tients hos­pi­ta­li­sés dans l’éta­blis­se­ment, cinq étaient morts après avoir contrac­té l’in­fec­tion entre 2000 et 2001. Un rap­port d’ex­per­tise avait sou­li­gné les man­que­ments de l’AP-HP lors de la mise en place des ins­tal­la­tions d’eau chaude sa­ni­taire. Deux nou­veaux cas de lé­gio­nel­lose ont en­suite été diag­nos­ti­qués en 2006, puis trois autres en 2007, dont un s’était ré­vé­lé mor­tel.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.