Les pa­rents d’Au­ré­lie Fou­quet sou­la­gés après le ver­dict en Al­gé­rie

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - P.É.

« CE­LA FAIT six ans que nous at­ten­dions ce mo­ment. » Ren­trés hier d’Al­gé­rie, où ils ont pu as­sis­ter au pro­cès de Fi­sal Faïd, frère du bra­queur Re­doine Faïd, les pa­rents d’Au­ré­lie Fou­quet, la po­li­cière mu­ni­ci­pale tuée en 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-deMarne), confient leur sou­la­ge­ment. « Je ne pen­sais pas connaître en­fin cette vé­ri­té », ex­plique Eli­sa­beth Fou­quet, pour qui l’iden­ti­té du meur­trier de sa fille est dé­sor­mais éta­blie. « C’est lui qui a tué la dame », a en ef­fet as­su­ré un té­moin, en­ten­du en vi­sio­con­fé­rence de­puis Nan­terre, et à qui le tri­bu­nal cri­mi­nel de M’si­la a pré­sen­té Fi­sal Faïd. « Ce té­moin l’avait dé­jà re­con­nu, à par­tir de pho­tos, sur les lieux du crime. Là, en le voyant, il a comme re­vé­cu la scène », rap­porte Eli­sa­beth Fou­quet. Iden­ti­fié par son ADN, Fi­sal Faïd s’était en­fui en Al­gé­rie au len­de­main de la fu­sillade. Il a été condam­né à vingt ans de pri­son. L’in­té­gra­li­té de la pro­cé­dure al­gé­rienne se­ra ver­sée au dos­sier fran­çais avant le pro­cès en ap­pel en France, in­dique Me Laurent-Franck Lié­nard, avo­cat de la fa­mille Fou­quet.

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.