L’adieu au fu­ni­cu­laire de Laon

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - I.B.

LE POMA 2000 de Laon (Aisne), ce se­ra fi­ni avant sep­tembre. Réunis en con­seil d’ag­glo­mé­ra­tion jeu­di soir, les élus ont vo­té l’ar­rêt du fu­ni­cu­laire à cré­maillère. Ce­la fai­sait plu­sieurs se­maines que le cou­pe­ret me­na­çait de tom­ber. Il au­rait fal­lu 15 M€ de tra­vaux hors taxes pour ré­no­ver ce sys­tème de trans­port qui per­met­tait de re­lier la ville basse à la ville haute en 1 500 m et en moins de dix mi­nutes.

Les élus avaient frap­pé à la porte des ins­ti­tu­tions. Seul le con­seil ré­gio­nal était prêt à mettre la main au por­te­feuille. Une hausse de 35 % des im­pôts avait été avan­cée. En 2009, dé­jà, le Poma avait su­bi une ré­no­va­tion à 9,6 M€. Car tous les douze-quinze ans en­vi­ron, l’ag­glo­mé­ra­tion de­vait sor­tir le car­net de chèques. Au­jourd’hui, les élus pré­fèrent pri­vi­lé­gier d’autres équipe- ments, d’autant que la ville basse ne cesse de se dé­ve­lop­per. Le fu­ni­cu­laire se­rait rem­pla­cé par des lignes de bus per­met­tant de mieux qua­driller cette ville au re­lief si par­ti­cu­lier.

Inau­gu­ré en 1989, le Poma a en­re­gis­tré jus­qu’à 800 000 voyages par an, chiffre tom­bé à 400 000 der­niè­re­ment. Il est sur­tout uti­li­sé par les éco­liers. Ras­sem­blés, une soixan­taine de ses dé­fen­seurs, dont des c om­mer­çants, ont c han­té « l’In­ter­na­tio­nale » du­rant la réu­nion. Ils évoquent l a fin d’un moyen de trans­port éco­lo­gique et une frac­ture possible entre le haut et le bas de Laon. Des re­cours de­vant les tri­bu­naux se­raient en­vi­sa­gés. Les onze sa­la­riés du Poma se­raient re­clas­sés. Reste que l’ar­rêt coû­te­ra cher à la ville, le dé­man­tè­le­ment étant es­ti­mé à 3 M€.

Laon (Aisne). Le fu­ni­cu­laire à cré­maillère re­lie la ville basse à la ville haute en moins de dix mi­nutes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.