Le livre a sau­vé Mon­to­lieu

Aujourd'hui en France - - VOTRE SOIRÉE TÉLÉVISION - Mon­to­lieu (Aude) De nos en­voyés spé­ciaux TEXTES : ÉRIC BU­REAU PHO­TOS : JEAN-BAP­TISTE QUEN­TIN

ROU­LANT près de Car­cas­sonne, nous au­rions pu nous ar­rê­ter dans le temple du cas­sou­let, Cas­tel­nau­da­ry. Nous avons pré­fé­ré ce­lui du livre, Mon­to­lieu. Des huit vil­lages du livre fran­çais*, Mon­to­lieu est le doyen avec Bé­che­rel, en Bre­tagne. Au pied de la mon­tagne Noire, ce vil­lage mé­dié­val fut ja­dis connu jus­qu’en Chine pour sa ma­nu­fac­ture royale de draps. Au­jourd’hui, ce sont ses quinze li­braires qui at­tirent col­lec­tion­neurs et tou­ristes dans ses ruelles es­car­pées autant qu’alam­bi­quées.

C’est un re­lieur belge de Car­cas­sonne, Mi­chel Brai­bant, qui créa ce vil­lage du livre en 1990. Il y im­plan­ta son ate­lier et un mu­sée des Arts et Mé­tiers du livre. « C’était un rê­veur réa­liste, ré­sume le maire, Ber­nard Lau­ret, un an­cien tech­ni­cien hos­pi­ta­lier. Mais la mayon­naise a mis du temps à prendre. L’ar- ri­vée mas­sive de li­braires a ré­veillé le vil­lage mais aus­si une forte op­po­si­tion ». L’un des pre­miers bou­qui­nistes, Sté­phane Van Den Driessche, se sou­vient que « les an­ciens du vil­lage di­saient on veut bouf­fer de la viande, pas des livres. Et les ga­mins en­voyaient des oeufs sur nos de­van­tures. »

Un vil­lage dy­na­mique

Les que­relles se sont apai­sées. Et le nombre de li­braires s’est sta­bi­li­sé. « On vend moins, mais on s’est adap­tés », pour­suit le com­mer­çant belge, qui a créé un gîte et des chambres d’hôte avec sa femme. Des ar­tistes ont ou­vert une quin­zaine d’ate­liers-bou­tiques. « L’école s’est agran­die, la po­pu­la­tion est re­par­tie à la hausse. Par­mi les 885 ha­bi­tants, il y a vingt na­tio­na­li­tés », se ré­jouit Claire Taous­si, qui di­rige le mu­sée et la Coo­pé­ra­tive, un an­cien bâ­ti­ment vi­ti­cole qui abrite de­puis deux ans les 1 500 oeuvres d’art d’une col­lec­tion­neuse bré­si­lienne. « Aux ver­nis­sa- ges, il y a autant de vieux que de nou­veaux et leurs en­fants », se ré­jouit cette Pa­ri­sienne ar­ri­vée il y a douze ans pour don­ner « qua­li­té de vie et ver­dure » à ses deux en­fants.

« Il n’y a au­cune mai­son en vente, ce qui prouve la vi­ta­li­té du vil­lage », ajoute Tris­tan Pon­tier, jeune cui­si­nier du cru qui y a crû. Avec un hé­ri­tier du ma­ré­chal Foch mé­cène et in­ves­tis­seur, il a ou­vert il y a un an le troi­sième res­tau­rant de Mon­to­lieu, Cas­quette et Cha­peau. « C’est un vil­lage à part où règne une al­chi­mie ma­gique », as­sure Es­telle et Jean-Noël Hor­tis, les plus jeunes li­braires, deux tren­te­naires ar­ri­vés il y a cinq ans de Mon­tréal. Dé­ci­dé­ment, tous les che­mins mènent à Mon­to­lieu. *Avec Am­bierle (42), Bé­che­rel (35), Cui­se­ry (71), Esquelbecq (59), Fon­te­noy-la-Joûte (54), La Cha­ri­té-sur-Loire (58) et Mont­mo­rillon (86). @Eric_Bu­reau

Mon­to­lieu (Aude), hier. Les bou­qui­nistes et les li­braires rem­plissent les ruelles de ce vil­lage de 885 ha­bi­tants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.