En­fin les va­cances

Eté 1956, la France est en plein boom éco­no­mique et toutes les classes so­ciales com­mencent à par­tir en va­cances. La plage est pri­vi­lé­giée, et les riches goûtent aux joies des pre­miers Club Med…

Aujourd'hui en France - - VOTRE SOIRÉE TÉLÉVISION - AY­ME­RIC RE­NOU ET JULES BRUSSEL

L’hi­ver a été gla­cial, comme ce­lui de 1954. Des tem­pé­ra­tures si­bé­riennes, des­cen­dant par­fois al­lè­gre­ment sous les - 20 °C en fé­vrier, ont lit­té­ra­le­ment pa­ra­ly­sé de froid tout le pays. L’ar­ri­vée de l’été est vé­cue comme un sou­la­ge­ment et les Fran­çais, de plus en plus ci­ta­dins et sa­la­riés, n’ont qu’une en­vie : pro­fi­ter de leurs va­cances et, en­fin, d’un peu de cha­leur. Avec les congés payés pas­sés de deux à trois se­maines cette an­née-là, ils sont nom­breux à par­tir dès le 1er juillet, se mo­quant éper­du­ment du ca­len­drier sco­laire qui ne s’achève que le 14 juillet.

L’ai­sance et la crois­sance éco­no­miques dont pro­fitent de plus en plus de fa­milles per­mettent à — presque — tout le monde de par­tir en va­cances. On reste tou­te­fois en Fran- ce, et, sauf à faire par­tie de la très haute bour­geoi­sie — qui s’offre les pre­miers voyages loin­tains en avion —, pour 20 % des mé­nages, on part avec la voi­ture fa­mi­liale. Tant pis si, le 4 août, le gou­ver­ne­ment crée une taxe sur l’au­to­mo­bile, la fa­meuse « vi­gnette » (sup­pri­mée en 2000), pour fi­nan­cer les re­traites.

Le gé­né­ral de Gaulle prend, lui aus­si, des va­cances. Bou­dé par la classe po­li­tique et en pleine « tra­ver­sée du désert » en cet été 1956, il réa­lise un tour du monde « bleu-blanc-rouge » outre-mer : 43 jours de la Guyane à la Nou­velle-Ca­lé­do­nie en pas­sant par la Gua­de­loupe, la Mar­ti­nique ou en­core la Po­ly­né­sie. La Tu­ni­sie et le Ma­roc ne font lo­gi­que­ment pas par­tie de son pé­riple, ayant ga­gné leur in­dé­pen­dance au mois de mars.

Pon­taillac (Cha­rente-Maritime). Avec trois se­maines de congés payés au lieu de deux, les Fran­çais étaient nom­breux à in­ves­tir les plages en 1956.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.