Le Ven­toux, som­met mé­téo­ro­lo­gique

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - MU­RIELLE KASPRZAK

LE VEN­TOUX et sa mé­téo, une his­toire sou­vent tem­pé­tueuse. Pour preuve en­core au­jourd’hui : alors que le géant de Pro­vence de­vait s’of­frir aux cou­reurs du Tour de France, les or­ga­ni­sa­teurs de l’épreuve ont été contraints dès hier de re­non­cer à al­ler jus­qu’au som­met (lire en pages Sports). A 1910 m d’al­ti­tude, les ra­fales de vents an­non­cées très vio­lents au­raient fait prendre trop de risques aux cou­reurs. Il faut dire que dé­sor­mais, grâce à la sta­tion mé­téo inau­gu­rée la se­maine der­nière au som­met du Ven­toux, plus rien n’échappe là aux pré­vi­sion­nistes.

Ané­mo­mètre à ul­tra­sons pour me­su­rer la vi­tesse du vent, sonde pour re­le­ver les tem­pé­ra­tures, « c’est un ma­té­riel de pointe ca­li­bré et tes­té par Mé­téo France » qui a été ins­tal­lé, ex­plique Bap­tiste Mon­te­si­nos, char­gé de mis­sion au Syn­di­cat mixte d’amé­na­ge­ment et d’équi­pe­ment du mont Ven­toux (SMAEMV), por­teur du pro­jet avec Info cli­mat, un ré­seau de mé­téo­ro­logues ama­teurs. Le Ven­toux ne ré­vé­le­ra tou­te­fois rien de sa plu­vio­mé­trie. « Comme il y a tou­jours du vent, la goutte de pluie ne tombe pas ver­ti­ca­le­ment dans l’uni­té de me­sure ! » ex­plique Bap­tiste Mon­te­si­nos.

Réac­tua­li­sées toutes les deux mi­nutes, les don­nées sont ac­ces­sibles en temps réel sur le site www.me­teo­ven­toux.fr et consul­tables par smart­phone grâce à une ap­pli­ca­tion. Les 700 000 pro­me­neurs, ran­don­neurs ou cy­clistes qui, chaque an­née, se rendent sur le mont Chauve pour­ront ain­si s’évi­ter bien des dé­boires. Au som­met, il fait en gé­né­ral 10° à 15° de moins que dans la plaine, la tem­pé­ra­ture res­sen­tie pou­vant même chu­ter da­van­tage en­core en cas, as­sez fré­quent, de très fort vent.

La fin d’une frustration

Le Ven­toux était dé­pour­vu de sta­tion mé­téo­ro­lo­gique de­puis 1968, an­née où les ins­tru­ments de me­sures — ins­tal­lés en 1882 — ont été des­cen­dus à Car­pen­tras. « Les condi­tions y sont par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­ciles avec beau­coup de vent, du givre, des tem­pêtes. On était donc frus­trés de ne pas connaître l’in­ten­si­té et la fré­quence des évé­ne­ments », sou­ligne le pré­sident d’Info cli­mat, Laurent Gar­ce­lon. Voi­là dé­jà huit ans que l’as­so­cia­tion avait ini­tié ce pro­jet d’un coût de 20 000 €.

Dé­sor­mais, on sait avec pré­ci­sion avec quelle vio­lence le mis­tral peut ba­layer le géant de Pro­vence. En 1967, des ra­fales à 320 km/h avaient été en­re­gis­trées. Une vi­tesse au­jourd’hui ju­gée sur­es­ti­mée.

Saint-Lé­ger-du-Ven­toux (Vau­cluse), hier. La sta­tion mé­téo per­met de connaître en temps réel les don­nées mé­téo­ro­lo­giques du mont Ven­toux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.