La nouvelle am­bi­tion des thermes de Châ­tel-Guyon

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - SI­MON ANTONY

LE 8 JUILLET DER­NIER, France Thermes et la ville de Châ­tel-Guyon (Puy-de-Dôme) ont of­fi­cia­li­sé la créa­tion d’un site ther­mal ul­tra­mo­derne qui ou­vri­ra en 2018. Coût, 32,8 M€ et la fin d’une dé­cen­nie noire pour la ville.

En 2008, les thermes jouaient leur sur­vie. Aujourd’hui, la ci­té est en passe de de­ve­nir la deuxième ville t her­male d’ Au­vergne, der­ri èr e Mont-Dore, et l’une des 15 prin­ci­pales de France. A l’ori­gine de ce re­nou­veau, le pro­jet por­té par France Thermes, qui ou­vri­ra ses portes en 2018, fai­sant pas­ser le nombre de cu­ristes de 6 000 à 10 000 par an. Un éta­blis­se­ment qui marque le nou­veau vi­sage du ther­ma­lisme fran­çais, pas­sé de pa­rent pauvre à en­fant pro­digue de la san­té et du tou­risme en France, en une dé­cen­nie.

Un soin pré­ven­tif qui sus­cite une nouvelle forme de tou­risme, dans le pro­lon­ge­ment des ten­dances vertes et de bien-être. « Nous sommes la seule ville d’Au­vergne et l’une des deux seules en France à soi­gner les ma­la­dies in­tes­ti­nales in­va­li­dantes, ex­plique Fré­dé­ric Bon­ni­chon, maire de Châ­tel. Ce nou­veau site ne concer­ne­ra pas seule­ment les 500 000 cu­ristes en France, mais les 5 ou 10 mil­lions de Fran­çais qui ai­me­raient prendre une se­maine par an pour mê­ler soins, sports, nu­tri­tion, bien-être… »

France Thermes a an­ti­ci­pé ce nou­veau dé­ploie­ment du mar­ché du ther­ma­lisme. Ain­si, au sein de la ré­si­dence tou­risme quatre étoiles avec res­tau­rant, s’ac­co­le­ra une ré­si­dence pour se­niors au­to­nomes. En clair, une ré­si­dence de 68 lits pour des per­sonnes d’un certain âge qui ne né­ces­sitent pas de cures ther­males mais qui pour­ront vivre à l’an­née ici en bé­né­fi­ciant de tous les soins. Et le groupe ther­mal va plus loin en pro­po­sant des ad­ju­vants à l’eau de la source pour amé­lio­rer son ef­fi­ca­ci­té.

80 em­plois créés

Pour­quoi le groupe a-t-il choi­si Châ­tel-Guyon pour ces in­no­va­tions ? Elle n’est en ef­fet ni la plus grande ni la plus connues des villes ther­males fran­çaises. « D’abord parce que nous vou­lons en faire la plus grande et la plus connue, as­sure avec hu­mour Sylvain Sé­ra­fi­ni, pré­sident de France Thermes. Mais sur­tout pour la qua­li­té de l’eau, la proxi­mi­té des grands axes rou­tiers… et puis, après des an­nées difficiles, à Châ­tel, on re­con­naît la va­leur de ce pro­jet. » Un pro­jet qui crée­ra 80 em­plois et dont les tra­vaux dé­bu­te­ront dans les pro­chaines se­maines en plein coeur du parc ther­mal ac­tuel, en lieu et place d’un par­king. A la fin du chan­tier, les an­ciens thermes Hen­ry se­ront dé­mo­lis. La fin d’une époque et le dé­but d’une nouvelle ère dans la ville de l’eau.

Châ­tel-Guyon (Puy-de-Dôme). Les thermes vieillis­sants vont faire peau neuve grâce à un pro­jet de ré­no­va­tion de France Thermes (ma­quette ci-des­sus).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.