Très mo­ti­vés

Aujourd'hui en France - - NICE 14 JUILLET - HENDRIK DE­LAIRE

pour­suivre cette formation, par­fois éprou­vante », re­late William, 29 ans. « Nous pré­fé­re­rions que de tels drames ne se pro­duisent pas, mais ce­la a ré­af­fir­mé notre en­ga­ge­ment », in­siste Med­dy, 21 ans, di­rec­teur d’agence im­mo­bi­lière à Tou­lon (Var).

Des can­di­dats de plus en plus nom­breux

Des can­di­dats qui sont dé­jà tous ré­ser­vistes de­puis plu­sieurs an­nées. « Chaque été de­puis mes 17 ans, je bloque un mois et de­mi pour être dans une bri­gade de gen­dar­me­rie », confie Ma­rie-Eli­sa­beth, 24 ans. « Les autres an­nées, cette formation at­ti­rait une di­zaine de per­sonnes alors que cette an­née, nous avons trié sur le vo­let 29 per­sonnes qui di­ri­ge­ront des uni­tés de gen­dar­me­rie com­po­sées de ré­ser­vistes pour as­su­rer les mis­sions cou­rantes », confie le lieu­te­nant-co­lo­nel d’Orio. Au pro­gramme : des cours théo­riques et pra­tiques de tac­tique et de ma­na­ge­ment et des mises en si­tua­tion. Si au­cune formation ne les a pré­pa­rés aux tue­ries de masse, les fu­turs of­fi­ciers se disent prêts à in­ter­ve­nir. « Nous ap­pre­nons à ap­pré­hen­der les si­tua­tions qui pour­raient dé­bou­cher sur une tue­rie de masse », confie Med­dy. Une pers­pec­tive qui n’en­tame pas la motivation de Ma­rie-Eli­sa­beth, qui tra­vaille dans un ca­bi­net de ma­na­ge­ment de ges­tion des risques. « En opé­ra­tion, la peur est pré­sente, mais elle n’est pas plus pro­non­cée de­puis les at­ten­tats. Nous sommes for­més pour la gé­rer et la mettre de cô­té le mo­ment ve­nu. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.