Ras­su­rer ses proches grâce à Fa­ce­book

Aujourd'hui en France - - NICE 14 JUILLET -

Outre re­layer le ha­sh­tag #Por­tesOu­ver­tesNice, le compte Twit­ter de la ville en­deuillée a aus­si ap­pe­lé les té­moins de l’at­ten­tat à se « si­gna­ler en sé­cu­ri­té sur Fa­ce­book ». C’est le Sa­fe­ty Check, qui a été ac­ti­vé dans la nuit de jeu­di à ven­dre­di par le ré­seau so­cial. Cette fonc­tion­na­li­té dé­tecte les uti­li­sa­teurs de Fa­ce­book sus­cep­tibles de se trou­ver dans une zone tou­chée par une ca­tas­trophe ou un at­ten­tat et leur pro­pose de si­gna­ler à leurs proches qu’ils sont sains et saufs, en cli­quant sur un bou­ton. Ces der­niers re­çoivent par la suite des no­ti­fi­ca­tions les ras­su­rant. Le Sa­fe­ty Check avait aus­si été mis en place après les at­ten­tats du 13 no­vembre. 4,1 mil­lions de per­sonnes l’avaient alors ac­ti­vé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.