Unis contre la bar­ba­rie

Aujourd'hui en France - - NICE 14 JUILLET - JEAN-MA­RIE MONTALI

Quelle per­ver­sion, quelle mons­trueuse in­ver­sion des va­leurs peut ame­ner un homme à vivre cette im­mense lâ­che­té qu’est le meurtre comme un acte hé­roïque ? A pul­vé­ri­ser des vies au ha­sard, parce que la mort ne fait pas la dif­fé­rence entre les en­fants et les adultes, les femmes et les hommes ? A se prendre pour un « sol­dat » quand il n’est qu’un as­sas­sin ? Le tueur de Nice, comme tous les autres sbires de la secte Daech, n’a rien com­pris. Rien à la re­li­gion, rien à la laï­ci­té, rien à la Ré­pu­blique, rien à la vie. Et rien à la France sur­tout, qui au­jourd’hui s’in­cline avec une in­fi­nie tris­tesse de­vant ces cen­taines de fa­milles qui souffrent pa­reille­ment face au vide et à l’ab­sence. Ces fa­milles, qu’elles soient d’ici ou d’ailleurs, blanches ou noires et quel que soit le Dieu qu’elles prient, sont nos fa­milles. Cette union, au­jourd’hui tel­le­ment fra­gile, il faut soi­gneu­se­ment la pré­ser­ver. La seule ré­ponse qu’on puisse don­ner à la secte d’égor­geurs, c’est de res­ter fi­dèles à notre hu­ma­nisme et de conti­nuer à ai­mer tout ce qu’ils dé­testent. De ne pas tran­si­ger avec nos va­leurs. Mais d’être en­fin de la plus grande fer­me­té en­vers ceux qui les violent. jm­mon­ta­li@le­pa­ri­sien.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.