La ré­sis­tante Ray­monde Tillon-Né­de­lec s’est éteinte

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ -

C’EST une fi­gure de la Ré­sis­tance qui dis­pa­raît. L’Ely­sée a an­non­cé hier le dé­cès de la com­mu­niste Ray­monde TillonNé­de­lec (notre pho­to), à l’âge de 100 ans. Fran­çois Hol­lande a ren­du hom­mage à cette « femme en­ga­gée », « der­nière sur­vi­vante » des 33 pre­mières femmes élues dé­pu­tées en 1945. En­trée tôt dans la Ré­sis­tance, elle avait été ar­rê­tée le 31 mars 1941 et condam­née à vingt ans de tra­vaux for­cés par le tri­bu­nal ma­ri­time de Tou­lon. Em­pri­son­née à Mar­seille, Tou­lon et Lyon, elle avait été li­vrée aux Al­le­mands en juin 1944 et dé­por­tée à Sar­re­bruck, puis au camp de Ra­vens­brück. Af­fec­tée dans une usine de guerre de Leip­zig, elle avait réus­si à s’éva­der le 20 avril 1945 et à re­ga­gner Mar­seille.

Elle était alors de­ve­nue dé­pu­tée des Bouches-du-Rhône (1945-1951). En 2005, elle avait confié son émo­tion lors de son élec­tion : « Les femmes étaient re­con­nues comme des ci­toyennes, en te­nant compte de leur tra­vail dans la Ré­sis­tance. Nous étions de par­tis dif­fé­rents. Mais toutes nous nous di­sions : en­fin ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.