Les Ha­ras na­tio­naux bre­tons sau­vés

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - SOLENNE DUROX

LES COL­LEC­TI­VI­TÉS ter­ri­to­riales bre­tonnes re­prennent of­fi­ciel­le­ment les rênes des deux Ha­ras na­tio­naux de Lam­balle, dans les Côtes-d’Ar­mor, et d’Hen­ne­bont, dans le Mor­bi­han. Une ex­cel­lente nou­velle se­lon Phi­lippe Her­couët, pré­sident du Syn­di­cat mixte du Ha­ras na­tio­nal de Lam­balle. « Le ha­ras est em­blé­ma­tique de la ville et bien au-de­là. On ne pou­vait pas pas­ser à cô­té », se fé­li­cite-t-il.

Pour des rai­sons d’éco­no­mie, l’Ins­ti­tut fran­çais du che­val et de l’équi­ta­tion (IFCE), qui gère 22 Ha­ras na­tio­naux, avait dé­ci­dé, fin 2015, de mettre en vente une par­tie de ses biens, dont les deux ha­ras bre­tons ins­crits à l’In­ven­taire des Mo­nu­ments his­to­riques. « Con­trai­re­ment à d’autres ré­gions, il y a eu en Bre­tagne une vo­lon­té po­li­tique par­ta­gée de conser­ver à la fois ces sites ex­cep­tion­nels et l’ac­ti­vi­té équestre », note Phi­lippe Her­couët.

Les 23 ha du Ha­ras na­tio­nal d’Hen­ne­bont de­vien­dront, à l’au­tomne, la pro­prié­té de Lo­rient Ag­glo­mé­ra­tion et de la ville d’Hen­ne­bont, qui ont dé­bour­sé 750 000 € pour ac­qué­rir le fon­cier, les biens mo­bi­liers et la marque Ha­ras na­tio­naux. Ils sou­haitent pé­ren­ni­ser la vo­ca­tion équestre du site, à tra­vers ses as­pects his­to­riques, pa­tri­mo­niaux et cultu­rels.

Après né­go­cia­tion, le ha­ras de Lam­balle, quant à lui, a été cé­dé pour 400 000 €, bien au-des­sous de l’éva­lua­tion ini­tiale de France Do­maines, qui l’avait es­ti­mé à 4 M€. « Mo­ra­le­ment et ma­té­riel­le­ment, on avait in­té­rêt à le ra­che­ter, mais pas à n’im­porte quel prix », sou­ligne Phi­lippe Her­couët. A tra­vers le Syn­di­cat mixte, les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales ac­quièrent l’en­semble du site : écu­ries, ma­nège, car­rières, ate­liers, ga­rages, équi­pe­ments équestres, etc. Les col­lec­tions res­tent la pro­prié­té de l’Etat, mais sont mises à dis­po­si­tion du syn­di­cat, qui doit en as­su­rer l’en­tre­tien et les mettre en va­leur. Les 13 agents de l’IFCE conser­ve­ront leur tra­vail.

Lam­balle (Côtes-d’Ar­mor). L’Ins­ti­tut fran­çais du che­val et de l’équi­ta­tion avait dé­ci­dé, à la fin de l’an­née 2015, de se sé­pa­rer d’une par­tie de ses biens, et no­tam­ment des ha­ras de Lam­balle et Hen­ne­bont, ins­crits à l’In­ven­taire des Mo­nu­ments his­to­riques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.