Le Cor­bu­sier, cham­pion du monde

ÉVÉ­NE­MENT. L’oeuvre de l’ar­chi­tecte fran­co-suisse Charles-Edouard Jean­ne­ret, dit Le Cor­bu­sier, a été ins­crite hier au Pa­tri­moine mon­dial de l’Unesco. Dix sites fran­çais sont concer­nés.

Aujourd'hui en France - - LOISIRS ET SPECTACLES - Marc Pe­tit, maire de Fir­mi­ny RO­MAIN OUERTAL

CE N’EST NI UN MO­NU­MENT ni un site. Mais une car­rière, un par­cours, énorme, im­po­sant, in­ter­na­tio­nal qu’a dis­tin­gué hier l’Unesco. Le co­mi­té réunit en ses­sion à Is­tan­bul (Tur­quie) a choi­si d’ins­crire à son Pa­tri­moine mon­dial l’oeuvre de l’ar­chi­tecte fran­co-suisse Char­lesE­douard Jean­ne­ret, dit Le Cor­bu­sier. En tout, ce sont 17 réa­li­sa­tions, sur la cin­quan­taine exis­tante, qui ont été clas­sées.

Dix d’entre elles sont si­tuées en France, dont la cé­lèbre Ci­té ra­dieuse à Mar­seille ou en­core la vil­la Sa­voye à Pois­sy (lire ci-des­sous). Le reste se ré­par­tit dans six autres pays, dont l’Ar­gen­tine ou l’Inde. L’oeuvre de Le Cor­bu­sier est le 42e bien fran­çais ins­crit. Il re­joint dans cette liste tri­co­lore Le Mont-Saint-Mi­chel, le che- min de Saint-Jacques-de-Com­pos­telle, le pa­lais des Papes à Avi­gnon, ou en­core la grotte Chau­vet.

« C’est une im­mense vic­toire. Ce qui fai­sait la force de cette de­mande, c’est j u s t e me n t qu’elle était, en de­hors de nous, port ée par 6 autres pays comme l’Inde », a no­tam­ment dé­cla­ré Laurent Ste­fa­ni­ni, l’am­bas­sa­deur fran­çais au­près de l’Unesco qui por­tait cette can­di­da­ture de­puis plu­sieurs mois en lien avec la Fon­da­tion Le Cor­bu­sier.

Cette ins­crip­tion sur­vient après plus de dix ans de pro­cé­dures et deux pré­cé­dents échecs, no­tam­ment en 2009 ou la can­di­da­ture avait été ju­gé trop fran­co-fran­çaise. « Il a fal­lu convaincre, ajus­ter, élar­gir à d’autres pays. L’ins­crip­tion au Pa­tri­moine mon­dial est sou­vent un très long che­min », ajoute Laurent Ste­fa­ni­ni.

Même si elles ne re­çoivent au­cune ré­com­pense fi­nan­cière, l es villes concer­nées voient dans cette vic­toire une vé­ri­table op­por­tu­ni­té. « Ce clas­se­ment nous ho­nore et nous en­gage pour les an­nées à ve­nir », a ain­si ré­agi sur Twit­ter Franck Ray­nal, le maire de Pes­sac (Gi­ronde) où se trouve la ci­té Fru­gès. L’ins­crip­tion d’un site au Pa­tri­moine sup­pose ef­fec­ti­ve­ment une im­pli­ca­tion fi­nan­cière de l’Etat pour pré­ser­ver ce pa­tri­moine qui peut même être dés­ins­crit si le pays concer­né ne le pro­tège pas. « Pour notre ville de 17 300 ha­bi­tants, c’est le Graal, car il s’agit du plus im­por­tant la­bel in­ter­na­tio­nal dis­tin­guant des biens cultu­rels, a éga­le­ment rap­pe­lé Marc Pe­tit, maire de Fir­mi­ny, dans la Loire, où se trouve le quar­tier de Fir­mi­ny-Vert, la plus grande réa­li­sa­tion de l’ar­chi­tecte en Eu­rope. Pas uni­que­ment sur le plan tou­ris­tique car je connais beau­coup d’en­tre­prises qui vont s’ap­pro­prier cette dis­tinc­tion, sym­bole de créa­ti­vi­té et de mo­der­ni­té. »

« Pour notre ville de 17 300 ha­bi­tants, c’est le Graal »

L’oeuvre de Le Cor­bu­sier

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.