Zaz au vo­lant, rire au tour­nant

Notre cam­ping-car s’est ar­rê­té sa­me­di au fes­ti­val de Pa­miers et y a croi­sé la chan­teuse, elle aus­si sur la route. L’oc­ca­sion d’une in­ter­view dé­ten­due et d’un live acous­tique à dé­cou­vrir sur notre site In­ter­net.

Aujourd'hui en France - - VOTRE SOIRÉE TÉLÉVISION - Pa­miers (Ariège) De nos en­voyés spé­ciaux Textes : ÉRIC BU­REAU Pho­tos et vi­déos : JEAN-BAP­TISTE QUEN­TIN

NOTRE CAM­PING-CAR et son tour-bus de­vaient se croi­ser un jour ou l’autre. S’il y a une ar­tiste qui aime tra­cer la route, c’est bien Zaz. Entre 100 et 150 con­certs par an, sur les cinq conti­nents, c’est la globe-trot­teuse de la chan­son fran­çaise. Et elle aime être sur­prise. Alors, elle n’a pas mis long­temps à ac­cep­ter de jouer dans notre mai­son rou­lante. On s’est don­né ren­dez-vous à la Fies­ta de Pa­miers, où elle a chan­té avant-hier soir de­vant plus de 3 000 spec­ta­teurs. Un concert fort en éner­gie et en émo­tion, conclu par une mi­nute de si­lence en hom­mage aux vic­times de l’attentat de Nice. Une bou­gie sur scène et les étoiles pour seul éclai­rage, 6 000 mains ser­rées et beau­coup d’yeux em­bués.

Quelques heures plus tôt, l’am­biance était à la blague dans notre cam­ping-car. Avec son gui­ta­riste Guillaume Ju­hel, Zaz nous a d’abord of­fert une ver­sion jaz­zy acous­tique de « Ces pe­tits riens » de Gains­bourg. « Ce­la fait long­temps qu’on ne l’a pas jouée, ça vous va ? » s’est-elle in­quié­tée sans rai­son. Re­joint par notre consoeur de la ra­dio Leï­la Mé­chaou­ri, notre in­ter­view de la chan­teuse de 36 ans — dif­fu­sée au­jourd’hui sur France In­fo — a vite tour­né à la dis­cus­sion dé­con­trac­tée. « Je n’ai plus la té­lé de­puis près de dix ans, avoue-telle, car ce­la me ren­drait ai­grie, alors que j’ai en­vie d’al­ler bien pour avan­cer. De­puis que je suis pe­tite, j’ai ma vi­sion, j’ai choi­si d’en­trer dans le sys­tème pour chan­ger les choses. Plu­tôt que de faire la gueule et dire que le monde ne va pas bien, pre­nons les choses en main et créons nous-mêmes une so­cié­té qui nous rende épa­nouis. »

Zaz a ain­si créé Za­zi­mut, un ré­seau as­so­cia­tif qui es­saime sur la pla­nète. « L’an pro­chain, on au­ra une cen­taine d’as­so­cia­tions et un fes­ti­val en Ar­dèche. »

A chaque concert, elle met en lu­mière une as­so­cia­tion lo­cale, qu’elle ins­talle près de son stand de pro­duits éthiques. A Pa- miers, c’était un bar as­so­cia­tif de Foix, Come chez mé­mé (soit Viens chez mé­mé). Zaz a fait mon­ter sur scène Ma­rion, l’éclai­ra­giste qui a in­ven­té sur son temps libre ce lieu « pour échan­ger des mots, des idées, des sa­voirs entre toutes les gé­né­ra­tions » et a réus­si à créer quatre em­plois en un an.

Sa­me­di, beau­coup de spec­ta­teurs ont dé­cou­vert ce ver­sant so­li­daire de l’in­ter­prète de « Je veux » et « On ira ». « Je croise plein de gens qui me disent : On ne sa­vait pas que tu fai­sais ci, que tu fai­sais ça, qui s’étonnent que j’aille voir Ramm­stein en concert, que sur scène on f asse de l’élec­tro, énu­mère Zaz. Je n’ai pas ce pro­blème à l’étran­ger. J’ai joué dans des fes­ti­vals de jazz en Al­le­magne, de rock en Rus­sie… En France, on m’a éti­que­tée, en­fer­mée dans une case. Ici, j’ai plus de pro­blème avec l’image, j’ai du mal à par­ler parce que j’ai l’im­pres­sion que je vais être ju­gée, du coup je suis moins na­tu­relle… Mais ça change, on com­mence à mieux me connaître. »

Dans notre cam­ping-car, elle était à l’aise, Zaz. Joueuse, elle a des­si­né un pe­tit zi­zi sur notre gui­tare Gib­son, pris le vo­lant pour notre pho­to­graphe, alors qu’elle n’a pas le per­mis… On avait bien net­toyé le sa­lon, pour l’ac­cueillir, mais on avait ou­blié un pe­tit rien. Qu’elle au­rait be­soin d’un mi­roir pour re­faire sa coif­fure et qu’elle fe­rait un dé­tour par notre salle de bains… « Il est su­per votre cam­ping-car, mais bon, il fau­dra ran­ger ta chambre. »

@Eric_Bu­reau

« En France, on m’a éti­que­tée, en­fer­mée dans une case »

VI­DÉO Zaz chante Gains­bourg dans notre cam­ping-car le­pa­ri­sien.fr

Pa­miers (Ariège), sa­me­di. Après son live, la chan­teuse Zaz, très dé­ten­due, s’est em­pa­rée du vo­lant de notre cam­ping-car.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.