Nu­cléaire : la réunion à Ber­cy tourne court

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - E.B.

EMMANUEL MACRON, le mi­nistre de l’Eco­no­mie, avait in­vi­té hier les fé­dé­ra­tions de l’éner­gie et de la mé­tal­lur­gie CGT, FO, CFE-CGC et Un­sa-In­dus­trie à une réunion sur l’ave­nir de la fi­lière nu­cléaire. Cel­le­ci a tour­né court. Après avoir lu une dé­cla­ra­tion com­mune où ils parlent de « réunion de fa­çade », les re­pré­sen­tants syn­di­caux ont tous quit­té le mi­nis­tère, à l’ex­cep­tion de la CFDT. « On parle d’ave­nir de la fi­lière et seul EDF, par la pré­sence de son pa­tron Jean-Ber­nard Lé­vy, était re­pré­sen­té, dé­plore l’un des re­pré­sen­tants pré­sents à la réunion. Ni Are­va ni le CEA (NDLR : Com­mis­sa­riat à l’éner­gie ato­mique) n’avaient été conviés. » « C’est EDF au­jourd’hui le chef de file opé­ra­tion­nel et in­dus­triel de l’en­semble de la fi­lière », jus­ti­fie Ber­cy, qui parle d’une « vo­lon­té d’obs­truc­tion ».

En bref

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.