Brest plus chaud que Marseille

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - Brest (Fi­nis­tère) De notre cor­res­pon­dante Sylvie, une Bres­toise NO­RA MO­REAU

« LE CHOC THER­MIQUE a été violent ! » La chan­teuse Nol­wenn Le­roy, d’ori­gine bres­toise, ar­ri­vée lun­di après-mi­di dans sa ré­gion na­tale, ne s’at­ten­dait pas à une pa­reille claque. « Je suis ve­nue voir des amis il y a trois se­maines, et fran­che­ment, ça caillait presque ! » glisse-t-elle en s’es­suyant le front. Et la voi­là qui re­dé­barque à Brest en dé­but de se­maine, où, peu après 14 heures, on dé­pas­sait les 32 oC au comp­teur mé­téo. Ve­nue cher­cher « un peu de fraî­cheur à l’oc­ca­sion des Fêtes ma­ri­times » , l a j eune ar­tiste de 34 ans s’est re­trou­vée dans une ville, pour­tant peu ha­bi­tuée aux coups de so­leil, où « les gens vi- raient lit­té­ra­le­ment cou­leur va­nille-fraise », faute d’avoir pré­vu la crème so­laire, et où les tem­pé­ra­tures dé­pas­saient de presque 5 oC celles de Marseille.

« C’est fou, mais je ne crois pas me sou­ve­nir avoir eu aus­si chaud ici, sou­pire Fré­dé­ric, 36 ans, élec­tri­cien à l’Ar­se­nal. De plus, le vent — sou­vent très frais — n’est pas au r en­dez­vous pour nous sau­ver la mise. »

« C’est vrai que ça cogne, re­con­naît Sylvie, une Bres­toise dé­sor­mais exi­lée dans le nord du Fi­nis­tère. Les tou­ristes ne viennent gé­né­ra­le­ment pas dans la ré­gion pour sup­por­ter une cha­leur pa­reille. »

D’au­tant que des re­cords ab­so­lus de tem­pé­ra­ture ont été bat­tus dans la ré­gion, comme par exemple, à Lan­nion (Côtes d’Ar­mor), qui a en­re­gis­tré 35,8° C contre 35,3° C, le 9 août 2003. « Je ne pen­sais pas que l’air pou­vait être aus­si sec ici, s’étonne Eric, ve­nu de La Ro­chelle pour Brest 2016. La se­maine der­nière, il fai­sait su­per beau, et c’était par­fait… Mais hon­nê­te­ment, de­puis lun­di, c’est car­ré­ment la ca­ni­cule et on ga­lère tous, ne se­rait-ce qu’à bou­ger. »

Sur cer­taines plages du Fi­nis­tère et du Mor­bi­han, on en­re­gis­trait en­core hier des tem­pé­ra­tures avoi­si­nant les 35-36 oC. Cer­tains Bre­tons, peu ha­bi­tués, ne le sup­portent pas tou­jours très bien.

Er­wan, 25 ans, en­ca­drant dans la ma­rine, est res­té cloî­tré chez lui toute la jour­née, ter­ras­sé, mais n’en a pas per­du le nord pour au­tant : « Entre nous, au-des­sus de 25 oC, en Bre­tagne, on de­vrait of­frir des bières gra­tos à tout le monde. »

« Les tou­ristes ne viennent pas dans la ré­gion pour sup­por­ter une cha­leur pa­reille »

Brest (Fi­nis­tère), hier. La chan­teuse Nol­wenn Le­roy, ori­gi­naire de Brest, a été frap­pée par la tem­pé­ra­ture de sa ville na­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.