Mo­ran­di­ni crie au com­plot

PO­LÉ­MIQUE. Au coeur d’une po­lé­mique sur des cas­tings sca­breux, l’ani­ma­teur a contre-at­ta­qué hier de ma­nière ahu­ris­sante. Il se dit vic­time d’un chan­tage, or­ches­tré no­tam­ment par Marc-Oli­vier Fo­giel.

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - SAN­DRINE BAJOS

DOUZE MI­NUTES sur­réa­listes. Une longue dé­cla­ra­tion avant de quit­ter la salle et de re­fu­ser ain­si toutes ques­tions des jour­na­listes. Huit jours après la sor­tie de l’ar­ticle des « In­ro­ckup­tibles » se­lon le­quel Jean-Marc Mo­ran­di­ni au­rait abu­sé de son sta­tut pour in­ci­ter de jeunes co­mé­diens de sa web­sé­rie « les Fau­cons » à adop­ter des at­ti­tudes sca­breuses, l’ani­ma­teur sort de son si­lence hier après-mi­di.

Beau­coup s’at­tendent alors à ce qu’il an­nonce sa mise en re­trait du PAF, et no­tam­ment d’Eu­rope 1 où, se­lon nos in­for­ma­tions, il ne se­ra pas pré­sent à la ren­trée (voir l’en­ca­dré). Il n’en est rien. L’ani­ma­teur crée la sur­prise en ef­fec­tuant un in­croyable pas de cô­té. Il lance même une deuxième af­faire ahu­ris­sante en met­tant en cause MarcO­li­vier Fo­giel !

Concer­nant sa web­sé­rie, il concède « des mal­adresses »

Ac­tuel­le­ment sous la me­nace de plaintes pour har­cè­le­ment sexuel et tra­vail dis­si­mu­lé dans le cadre de la pro­duc­tion de sa web­sé­rie, Jean-Marc Mo­ran­di­ni af­firme qu’il a été « vic­time d’un chan­tage » de l ’ ani­ma­teur du « Di­van » , sur France 3. Se­lon lui, Marc-Oli­vier Fo­giel n’au­rait pas sup­por­té de voir s’ac­cu­mu­ler sur son blog des pa­piers sur ses mau­vaises au­diences. Et l’au­rait me­na­cé de « sor­tir des sa­lo­pe­ries sur lui ». Des me­naces qui « ont été consta­tées par huis­sier, Fo­giel a re­çu une mise en de­meure et je vais por­ter plainte contre lui » lance Mo­ran­di­ni, qui n’en reste pas là. Il at­taque aus­si Mat­thieu De­lor­meau, chro­ni­queur de « Touche pas à mon poste » sur D 8. Ce der­nier, qu’il pré­sente comme l’« ex-amant de Marc-Oli­vier Fo­giel », au­rait ap­pe­lé plu­sieurs per­sonnes pour té­moi­gner contre lui. « Il a même dé­cla­ré vou­loir me tuer. »

Et la po­lé­mique sur la web­sé­rie « les Fau­cons » ? Si Jean-Marc Mo­ran­di concède « des mal­adresses », il ne re­grette rien. « Je l’ai pro­duite et je l’as­sume. Elle n’était ni ca­chée ni se­crète, j’en ai fait la pro­mo pen­dant trois mois chaque jour sur le blog. Contrai­re­ment à ce qu’on veut faire croire, cette sé­rie n’est ni glauque ni sor­dide. Oui, il y a de la nu­di­té mais il n’y a au­cunes re­la­tions sexuelles. » Quant aux soup­çons de cas­tings sca­breux, pas un mot sur la fa­çon dont ils se sont dé­rou­lés.

Le co­mé­dien Jo­na­than Louis, qui a joué une scène qui a été cou­pée au mon­tage, nous dé­cla­rait la se­maine der­nière que l’ani­ma­teur l’avait pris en pho­to nu et lui avait mon­tré des vi­déos d’ac­teurs se mas­tur­bant et éja­cu­lant pour le pous­ser à « al­ler plus loin dans son jeu d’ac­teur ». Ces ac­teurs ve­nus pas­ser un cas­ting sont en­suite « re­ve­nus jouer un pre­mier épi­sode un mois plus tard sans au­cun pro­blème. Et un mois après pour le deuxième, puis un mois après pour le troi­sième. Et ain­si de suite sans ja­mais avoir été contraints », in­siste Mo­ran­di­ni, qui conclut par un mes­sage per­son­nel des­ti­né à ceux qu’il consi­dère comme ses dé­trac- teurs, Fo­giel et De­lor­meau en tête. « Je suis corse, et chez moi il y a deux choses sa­crées : c’est l’hon­neur et la fa­mille. Ils ont pié­ti­né ces va­leurs… Et ça, je ne l’ou­blie­rai ja­mais. » le­pa­ri­sien.fr Mo­ran­di­ni dé­nonce un « chan­tage » de Fo­giel

Bou­logne-Billan­court (Hauts-de-Seine), hier. Jean-Marc Mo­ran­di­ni a bran­di de­vant les jour­na­listes des mes­sages pri­vés échan­gés avec Marc-Oli­vier Fo­giel sur Twit­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.