On a tes­té Apple Pay au su­per­mar­ché

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - AYMERIC RENOU

« VOUS PAYEZ avec votre té­lé­phone ? Ah bon, je ne suis pas au cou­rant. On va voir si ça marche. » Mal­gré une lé­gère sur­prise, la cais­sière garde le sou­rire. Au su­per­mar­ché Car­re­four de la porte d’Au­teuil (Pa­ris XVIe), comme dans l’en­semble des su­per et hy­per­mar­chés de l’en­seigne, Apple Pay a fait ses dé­buts mar­di, au tout pre­mier jour de son lan­ce­ment en France. Ce sys­tème de paie­ment sans contact pro­met « sim­pli­ci­té, sé­cu­ri­té et confi­den­tia­li­té d’un seul geste ».

Tout d’abord, il nous faut en­re­gis­trer notre carte ban­caire sur un iP­hone 6s (le ser­vice fonc­tionne éga­le­ment avec un iP­hone 6 ou 5sE). Deux mi­nutes, montre en main : tout se passe de­puis l’ap­pli­ca­tion Wal­let (« por­te­feuille » en an­glais), celle qui sert à conser­ver les billets de train ache­tés en ligne sur Voyages-sncf, les cartes de fi­dé­li­té di­gi­ta­li­sées ou en­core une co­pie nu­mé­rique des cartes d’em­bar­que­ment à l’aé­ro­port.

De­puis avant-hier ma­tin, un on- glet sup­plé­men­taire in­vite à lui sou­mettre sa carte ban­caire… en la pho­to­gra­phiant ! Il suf­fit en­suite d’en­trer ma­nuel­le­ment le cryp­to­gramme (code à trois chiffres) qui fi­gure au dos de la carte, d’at­tendre un SMS de confir­ma­tion de sa banque… et le tour est joué. Pour la sim­pli­ci­té, c’est ga­gné.

Le temps d’ache­ter deux bou­teilles d’eau mi­né­rale, pour un mon­tant de 2,40 € (mais nous au­rions pu rem­plir un cha­riot en­tier de vic­tuailles puisque Apple Pay n’im­pose pas de li­mite), nous voi­ci à la caisse. Les deux bou­teilles sont scan­nées. Ar­rive le mo­ment de ré­gler. L’image de notre carte ban­caire ap­pa­raît en fac-si­mi­lé sur l’écran du té­lé­phone qu’il suf­fit alors d’ap­pro­cher à quelques cen­ti­mètres du ter­mi­nal de paie­ment, le même que l’on uti­lise ha­bi­tuel­le­ment pour les cartes ban­caires. « Al­lez-y », nous de­mande la cais­sière. Un bip re­ten­tit, l’écran nous de­mande de pas­ser notre doigt sur le bou­ton d’al­lu­mage afin d’iden­ti­fier notre em­preinte di­gi­tale. Là en­core, pour la sé­cu­ri­té, tout semble bien se dé­rou­ler. « At­ten­dez un pe­tit peu, le temps que tout soit va­li­dé… Voi­là, c’est bon, c’est ré­glé », nous lance l’hô­tesse, un brin sou­la­gée, tout en nous ten­dant notre ti­cket de caisse.

Il reste une ques­tion en forme de doute sur l’uti­li­té réelle de ce paie­ment par mo­bile. Nous au­rions tout aus­si bien pu dé­gai­ner, aus­si ra­pi­de­ment et sim­ple­ment, notre carte ban­caire pour ré­gler ces achats. « Oui, mais on ou­blie ra­re­ment son té­lé­phone à la mai­son, alors que son por­te­feuille, ça ar­rive par­fois », ob­serve, à la fois in­tri­gué et très in­té­res­sé, un client du ma­ga­sin, té­moin du test.

Vos em­preintes di­gi­tales pour sé­cu­ri­ser le paie­ment

le­pa­ri­sien.fr Nous avons tes­té Apple Pay

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.