Un sni­peur sur la ville

ÉTATS-UNIS. Un ti­reur fou a fait sept morts et deux bles­sés en quatre mois dans un quar­tier de Phoe­nix (Ari­zo­na).

Aujourd'hui en France - - ACTUALITÉ - Jo­seph Yah­ner, chef de la po­lice de Phoe­nix ZAHRA BOUTLELIS

LA PEUR règne à Ma­ry­vale, un vaste quar­tier de Phoe­nix (Ari­zo­na). « J’ai per­du le sen­ti­ment de sé­cu­ri­té que j’avais dans ma ville », ex­plique Nan­cy, ju­melle d’Ho­ra­cio, 23 ans, as­sas­si­né le 3 juin. De­puis mi-mars, les meurtres et ten­ta­tives de meurtre s’en­chaînent dans ce quar­tier de l’ouest de la ville. Sept per­sonnes ont été tuées, deux autres bles­sées, vic­times d’un mys­té­rieux ti­reur qui sème la ter­reur et met la po­lice sur les dents.

Les en­quê­teurs ont ce­pen­dant réus­si, à par­tir de té­moi­gnages, à des­si­ner un por­trait-ro­bot qui vient d’être dif­fu­sé dans tout l’Etat. Un « homme maigre et lon­gi­ligne, de grande taille, d’en­vi­ron 20 ans et de type his­pa­nique », se­lon un res­pon­sable de la po­lice de Phoe­nix. Une ré­com­pense de 30 000 $ est pro­mise pour toute in­for­ma­tion utile à l’ar­res­ta­tion du se­rial killer. Les po­li­ciers ont ac­quis la cer­ti­tude que les neuf at­taques sont pro­ba­ble­ment le fait d’un même au­teur qui sé­vit tou­jours le soir dans un pé­ri- mètre de 4 km2, tuant les gens près de leur mai­son ou dans leur voi­ture.

La sé­rie de fu­sillades a com­men­cé le 16 mars en fin de jour­née. Un tir blesse ce jour-là un ado­les­cent de 16 ans qui marche dans la rue. Le len­de­main, un deuxième jeune de 21 ans est éga­le­ment ci­blé. Il en ré­chappe aus­si. Les vic­times sui­vantes n’au­ront mal­heu­reu­se­ment pas cette chance : en avril, le tueur fait deux morts et ré­ci­dive deux fois dé­but juin, avant de s’at­ta­quer le 12 juin à trois per­sonnes d’un seul coup. Ce soir-là, ce sont Sté­fa­nie, 33 ans, sa fille Ma­leah, 12 ans, et une de ses amies, An­ge­la, 31 ans, qui sont fau­chées alors qu’elles étaient ins­tal­lées tran­quille­ment de­vant leur mai­son avant que le se­rial killer les vise, ti­rant 14 fois sur la pe­tite, 7 fois sur sa mère et 11 fois sur l’amie de cette der­nière.

Ce der­nier crime a ache­vé de se­mer la ter­reur et la co­lère dans la ville : « C’est tout de même in­croyable que ce monstre puisse faire tant de mal sans que per­sonne ne ré­agisse », a té­moi­gné ano­ny­me­ment dans la presse une proche de vic­time qui craint des re­pré­sailles. La po­lice compte sur la dif­fu­sion du por­trait-ro­bot et sur la ré­com­pense. Jo­seph Yah­ner, chef de la po­lice de Phoe­nix, en est cer­tain : « Quel­qu’un sait qui a fait ce­la, nous avons be­soin de son aide pour ré­soudre cette af­faire et rendre jus­tice aux fa­milles des vic­times. » L’ar­res­ta­tion du « se­rial street shoo­ter » (tueur en sé­rie de rue) est la « prio­ri­té ab­so­lue » à Phoe­nix.

« Quel­qu’un sait qui a fait ce­la. Nous avons be­soin de son aide »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.