Lo­ver Face montre les crocs

Dis­po­sant d’un bel en­ga­ge­ment, proche de la li­mite du re­cul, LO­VER FACE s’an­nonce comme un sé­rieux client pour la vic­toire.

Aujourd'hui en France - - SPORT HIPPIQUE - KÉVIN RO­MAIN

CETTE ÉDI­TION 2016 du Grand Prix de la Ville de Ca­bourg n’est sû­re­ment pas la plus belle sur le pa­pier mais, comme d’ha­bi­tude, quelques bons élé­ments sont au dé­part. Dé­sor­mais, les joueurs de quin­té le savent bien, les che­vaux s’élan­çant en tête sont net­te­ment avan­ta­gés sur cette pe­tite piste. C’est pour­quoi LO­VER FACE (n°6) ré­colte la ma­jo­ri­té des suf­frages. Bien qu’il reste sur deux dis­qua­li­fi­ca­tions, l’élève de Fa­brice Sou­loy est ca­pable de re­mettre les pen­dules à l’heure.

VIBORG a tout pour réus­sir. Che­val pra­tique et ma­niable, VIBORG (n°1) a tous les atouts pour réus­sir sur l'hip­po­drome ca­bour­geais. D’ailleurs, ses sta­tis­tiques ne trompent pas. En cinq ten­ta­tives sur ce par­cours, il n’est ja­mais sor­ti des cinq pre­miers. Il est le moins riche mais consti­tue un bon point d’ap­pui, a for­tio­ri pieds nus.

VULCAIN peut mieux faire. Re­mar­qué lors de son avant-der­nière sor­tie, le 24 juin à Vin­cennes, VULCAIN (n°2) n’a pas été dri­vé au mieux de ses in­té­rêts le 16 juillet à En­ghien. S’il est pré­ser- vé du­rant le par­cours, il peut en sur­prendre quelques-uns.

ULTIMO VINGT a le ni­veau. Il n'est pas tou­jours sage mais ULTI- MO VINGT (n°4) pos­sède bel et bien le ni­veau d'une course de ce genre. Avec lui, tout se­ra une ques­tion de sa­gesse.

VITTEL DE BRÉVOL, le che­val de classe. Trot­teur de grande q u a l i t é , VI T T E L DE B RÉVOL ( n ° 1 0 ) s e mb l e r e v e n i r à s o n meilleur ni­veau. En tout cas, son en­traî­neur, Sé­bas­tien Er­nault, a été ras­su­rant à son su­jet. S’il four­nit sa meilleure va­leur, il ne de­vrait pas fi­nir loin du compte.

TI­GER DANOVER se dé­chausse. Très per­for­mant lors­qu’il est dé­fer­ré des quatre pieds, TI­GER DANOVER (n°15) se­ra un sé­rieux op­po­sant aux fa­vo­ris. Certes, il de­vra rendre la dis­tance mais, ju­gé sur ce qu’il a fait de mieux, il dé­tient une chance évi­dente.

ULTIMATE DU RIB, comme l’an pas­sé. Te­nant du titre de cette course, ULTIMATE DU RIB (n°14) ten­te­ra de re­jouer un tour à ses ad­ver­saires. Ce­la dit, il n’a qu’une course de ren­trée dans les jambes cette an­née. Mieux vaut l’en­vi­sa­ger pour les places.

ANDALOUSE bien en­ga­gée. Idéa­le­ment si­tuée à la li­mite du re­cul, ANDALOUSE (n°8) se­ra dé­fer­rée des quatre pieds pour la deuxième fois de sa car­rière. Une sur­prise peut ve­nir de sa part.

Bor­deaux, le 27 avril. LO­VER FACE dis­pose de GEISHA SUND dans les der­niers mètres du Grand Prix Ba­ron d'Ar­deuil AOC Bu­zet.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.