La ca­ra­vane, c’est aus­si du sé­rieux

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Me­gève (Haute-Sa­voie) De l’un de nos en­voyés spé­ciaux OLI­VIER FRAN­ÇOIS

QU’IL SERPENTE en ville, en cam­pagne, ou en pleine mon­tagne, le cor­tège avance dans la ca­co­pho­nie. La ca­ra­vane du Tour, qui pré­cède les cou­reurs de près de deux heures, c’est du bruit et des cou­leurs. Un moyen unique, pour les marques qui la com­posent, d’in­ter­pel­ler di­rec­te­ment le pu­blic.

Au coeur de cette pro­ces­sion de 170 vé­hi­cules, cer­tains se montrent plus dis­crets que les autres. La gen­dar­me­rie, les pom­piers, des syn­di­cats, des ins­ti­tu­tions se mêlent au dé­fi­lé en pa­ra­dant en si­lence. Avec un but : se faire connaître et ap­pré­cier. « Le Tour, c’est un évé­ne­ment an­cré dans la vie quo­ti­dienne des Fran­çais, ex­plique Ma­rie-Béa­trice Le­vaux, pré­si­dente de la Fé­dé­ra­tion des par­ti­cu­liers em­ployeurs de France qui a mis­sion­né deux voi­tures et un car po­dium sur la Grande Boucle. Nous avions réa­li­sé un test l’an­née der­nière et il a été concluant, alors nous nous sommes en­ga­gés à fond. »

Sous le slo­gan, « Em­ploi à do­mi­cile, tra­vail dé­cla­ré, tous pro­té­gés », des sil­houettes vê­tues en vert at­ti- rent du monde. « On sent qu’au­jourd’hui, les gens ont be­soin d’en­tendre des mes­sages pa­ci­fiés, so­li­daires, utiles, in­siste Ma­rie-Béa­trice Le­vaux. Dans le Tour, il y a trois as­pects, le spor­tif, le com­mer­cial, et un troi­sième qui gran­dit : le mieux­vivre-en­semble. Nous sur­fons sur cette der­nière vague. »

La Sé­cu­ri­té rou­tière, nou­velle ve­nue sur la ca­ra­vane en Haute-Sa­voie, dis­pense ses conseils et ai­mante, elle aus­si, les cu­rieux. « Nous avons une voi­ture iden­ti­fiée, pré­cise Syl­vie Le­gois, in­ter­ve­nante dé­par­te­men­tale man­da­tée par le pré­fet. L’idée, c’est d’ex­pli­quer comment par­ta­ger la route, comment se res­pec­ter. » Les or­ga­ni­sa­teurs du Tour voient cette évo­lu­tion d’un bon oeil. « Les par­te­naires ins­ti­tu­tion­nels sont très im­por­tants pour nous, es­time Au­ré­lien Jen­sen, com­mis­saire gé­né­ral en charge de la ca­ra­vane chez ASO. Les droits d’ent r ée va­rient d’un or­ga­nisme à l’autre. Mais que ce soit la gen­dar­me­rie, les pom­piers, les syn­di­cats ou la sé­cu­ri­té rou­tière, ils jouent tous un rôle pour nous tout en fai­sant pas­ser leur mes­sage. Il ne faut pas ou­blier que la ca­ra­vane, c’est le bou­clier de la course. »

Des mes­sages pa­ci­fiés, so­li­daires, utiles

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.