Trois fois Pi­cas­so

Ro­dez, Mar­seille et Pa­ris fêtent le gé­nie es­pa­gnol sous trois formes : le peintre, le sculp­teur, le cé­ra­miste.

Aujourd'hui en France - - VOTRE SOIRÉE TÉLÉVISION - Y.J.

por­trait qui n’est pas sculp­té mais a s s e mb l é a v e c dif­fé­rentes pièces. Il en est de fous, d’ex­tra­va­gants, comme « Priape », cette ca­rafe en terre cuite blanche, plus far­ceuse qu’obs­cène ou éro­tique. La ca­rafe-oi­seau ve­nue d’une col­lec­tion par­ti­cu­lière joue l’exo­tique, le poé­tique. Des am­phores, des chouettes, des hi­boux, des jouets, des masques et, quand même, quelques pein­tures, comme en pas­sant, ra­content un (sur)homme que tout ins­pi­rait. Pi­cas­so a tra­vaillé le bois, la cé­ra­mique, l’or­fè­vre­rie, le mé­tal, le bé­ton, a fait des ta­pis : dans sa gé­niale bro­cante, on s’en­vole. Don­nez-lui n’im­porte quoi, même une selle de vé­lo et un gui­don, il en fe­ra une tête de tau­reau et un Pi­cas­so. Son père, pro­fes­seur de pein­ture, en­cou­rage le jeune gé­nie. Né en 1881 à Ma­la­ga, Pi­cas­so, dé­jà peintre ac­com­pli, dé­barque à Pa­ris à 20 ans, en 1901. Dé­bute la pé­riode bleue, mé­lan­co­lique, liée au sui­cide d’un ami de jeu­nesse, puis la pé­riode rose de la ren­contre avec Fer­nande Oli­vier. Suivent d’autres mou­ve­ments — le cu­bisme, le sur­réa­lisme… —, d’autres femmes — Ol­ga la dan­seuse russe, Do­ra Maar l’ar­tiste, Ma­rie-Thé­rèse, Fran­çoise, Jac­que­line, toutes muses —, et « Guer­ni­ca » en 1937, « ins­tru­ment de guerre of­fen­sif et dé­fen­sif contre l’en­ne­mi ». Pi­cas­so s’éteint à 91 ans à Mou­gins, sur la Côte d’Azur, lais­sant der­rière lui des cen­taines, voire des mil­liers d’oeuvres dans ses dif­fé­rents ate­liers, dont l’or­ga­ni­sa­tion de la suc­ces­sion pren­dra des an­nées à ses exé­cu­teurs tes­ta­men­taires.

Pi­chet « le Peintre et deux mo­dèles », Pa­blo Pi­cas­so, 1954, terre cuite.

« Claude des­si­nant, Fran­çoise et Pa­lo­ma », Pa­blo Pi­cas­so, 17 mai 1954. Scène de fa­mille tou­chante, ce ta­bleau, re­pré­sen­tant deux en­fants de Pi­cas­so cou­vés par leur mère, n’avait pra­ti­que­ment ja­mais été mon­tré.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.