« Une nou­velle conscience émerge »

Ch­ris­tophe Brus­set,

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - Pro­pos re­cueillis par JU­LIETTE BUCHEZ

DANS SON LIVRE*, Ch­ris­tophe Brus­set dé­nonce les mau­vaises pra­tiques de cer­tains in­dus­triels et in­cite les consom­ma­teurs à être vi­gi­lants. Cette « opé­ra­tion vé­ri­té », se­lon vous, c’est du mar­ke­ting ? CH­RIS­TOPHE BRUS­SET. En par­tie, mais il ne faut pas s’en plaindre. Au­jourd’hui, la so­cié­té ci­vile et le consom­ma­teur se ré­veillent, alors les in­dus­triels se ré­veillent ! Or ce sont ceux qui ont les moyens fi­nan­ciers pour chan­ger et non les PME qui lancent le mou­ve­ment. Gar­dons néan­moins en tête que ce n’est pas parce que l’em­bal­lage est ri­go­lo, avec des pe­tits bons­hommes et un slo­gan qui fait croire que tout est bio et fait mai­son, qu’il faut tom­ber dans le pan­neau. Il existe des la­bels sé­rieux aux­quels se ré­fé­rer. Pour le consom­ma­teur, la ques­tion est : « Qu’est-ce que je paye en met­tant ces cen­times sup­plé­men­taires ? L’em­bal­lage ou la qua­li­té du pro­duit lui-même ? » Les in­dus­triels dé­noncent le « food ba­shing » dont ils se­raient vic­times, c’est-à-dire une re­mise en cause per­ma­nente par les mé­dias des pro­duits ali­men­taires. Leur don­nez-vous rai­son ? Non. Du­rant vingt ans, j’ai vu de mes yeux la qua­li­té des pro­duits se dé­gra­der. Au-de­là des fraudes très mé­dia­ti­sées, n’ou­blions pas toutes ces mau­vaises pra­tiques qui n’ont ja­mais été ré­vé­lées. La viande verte tel­le­ment elle est ava­riée pré­sente dans les steaks ha­chés, les miels mé­lan­gés et bour­rés d’an­ti­bio­tiques. Chaque an­née, des cen­taines de pro­duits de ce type se re­trouvent com­mer­cia­li­sés. Même s’il ne faut pas mettre toutes les usines dans le même pa­nier. Le consom­ma­teur est de plus en plus in­for­mé et cri­tique. Pour­ra-t-il un jour re­prendre confiance ? Une nou­velle conscience mon­diale émerge, de l’Eu­rope à l’Asie. A Sin­ga­pour, où j’ha­bite, les res­tau­rants sans glu­ta­mate se mul­ti­plient. En Chine, où l’obé­si­té des jeunes fait des ra­vages, le gou­ver­ne­ment vient d’an­non­cer un plan pour ré­duire la consom­ma­tion de viande de 50 %. S’il veut mieux man­ger, le consom­ma­teur va de­voir payer un peu plus cher et se po­ser les bonnes ques­tions. N’ou­blions pas éga­le­ment le rôle des pou­voirs pu­blics. Ce sont eux qui écrivent les lois et peuvent in­ter­dire tel type d’huile ou d’ad­di­tif, des règles aux­quelles les in­dus­triels doivent se confor­mer. de Ch­ris­tophe Brus­set, Edi­tions Flam­ma­rion, 19 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.