Ce village, re­fuge des hi­ron­delles

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - HÉ­LÈNE HANNON

LE VILLAGE D’ATTICHES (Nord) se mue en sanc­tuaire pour les hi­ron­delles. De­puis mai, pas moins de 31 couples se sont ins­tal­lés sur les bâ­ti­ments… avec l’aide de pas­sion­nés. Un tra­vail co­opé­ra­tif qui a per­mis de po­ser 31 nids ar­ti­fi­ciels, très ap­pré­ciés des oi­seaux. Certes, une co­lo­nie fré­quen­tait le village de­puis plu­sieurs an­nées, mais les nids na­tu­rels dis­pa­rais­saient pro­gres­si­ve­ment et suf­fi­sam­ment pour in­quié­ter l’At­ti­chois Alain Naes­sens, qui est aus­si ad­mi­nis­tra­teur de l’as­so­cia­tion Hu­ma­ni­té et Bio­di­ver­si­té. « J’ai consul­té, dit-il, le pro­gramme Des hi­ron­delles au coin de ma fe­nêtre me­né par le Groupe or­ni­tho­lo­gique et na­tu­ra­liste (GON) et l’as­so­cia­tion Nord Na­ture Chi­co Men­dès ; et je suis al­lé voir le maire, qui a ac­cep­té l’aven­ture. » Tous ces spé­cia­listes se re­trouvent alors au che­vet des der­niers nids et convient la po­pu­la­tion à les ai­der.

Po­pu­la­tion lo­cale et mu­ni­ci­pa­li­té s’im­pliquent

Des di­zaines de fa­milles de­mandent à avoir leur nid. Il coûte 20 € et la mai­rie en prend en charge 18 €. D’autres sont po­sés sur un grand bâ­ti­ment mu­ni­ci­pal, ce qui fait un to­tal de 31 nids qui af­fichent au­jourd’hui com­plet. Pour Ru­dy Pi­schiut­ta, di­rec­teur du GON, cette ex­pé­rience est exem­plaire : « Attiches n’est pas la seule ville à par­ti­ci­per mais, si ça réus­sit si bien, c’est que tout le monde joue le jeu. La com­mune a ban­ni les pesticides et met une clause dans ses contrats de lo­ca­tion qui in­ter­dit la des­truc­tion des nids. » Car, si l’hi­ron­delle dite de fe­nêtre se fait plus rare, c’est que peu savent qu’elle est pro­té­gée. « Il suf­fit qu’un nid em­pêche de fer­mer une per­sienne pour qu’il soit dé­truit », dé­plore Ru­dy Pi­schiut­ta. La boue pour construire les nids et les in­sectes nour­ri­ciers se font rares, l’en­vi­ron­ne­ment est plus hos­tile : « Les fe­nêtres en PVC em­pêchent les nids d’adhé­rer », constate Alain Naes­sens. Au­tant de rai­sons pour don­ner un pe­tit coup de pouce à l’hi­ron­delle. En sep­tembre, elle re­pren­dra sa mi­gra­tion vers l’Afrique, le temps pour les At­ti­chois de dé­pla­cer les nids res­tés vides vers le bâ­ti­ment com­mu­nal pour mieux ac­cueillir la co­lo­nie de mai 2017.

Attiches (Nord). Dans ce village, les hi­ron­delles bé­né­fi­cient de nids ar­ti­fi­ciels, au­jourd’hui au nombre de 31.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.