Une longue pré­mé­di­ta­tion

Aujourd'hui en France - - FAITS DIVERS - Mu­nich T.B.

Trois jours après la fu­sillade du centre com­mer­cial de Mu­nich qui a fait 9 morts et 35 bles­sés, dont 11 graves, on en sait un peu plus sur les pré­pa­ra­tifs en­ga­gés par Da­vid Ali Son­bo­ly, l’au­teur de cette at­taque qui s’est don­né la mort alors qu’il était tra­qué par plus de 2 000 po­li­ciers dans une ville en état de siège. « Il a pla­ni­fié son geste de­puis l’été der­nier », a in­di­qué hier Ro­bert Heim­ber­ger, le chef de la po­lice ba­va­roise. On connais­sait la fas­ci­na­tion de ce Ger­ma­no-Ira­nien de 18 ans pour An­ders Beh­ring Brei­vik et les tue­ries de masse en gé­né­ral, on se rend compte au­jourd’hui qu’il avait un autre fu­neste mo­dèle : Tim Kret­sch­mer, un jeune homme de 17 ans qui a tué 15 per­sonnes dans son an­cien col­lège à Win­nen­den (sud-ouest de l’Al­le­magne) le 11 mars 2009. Une ville au sein de la­quelle il a ef­fec­tué des re­pé­rages l’été der­nier comme en at­testent des pho­tos re­trou­vées dans son té­lé­phone por­table. Les in­ves­ti­ga­tions confirment éga­le­ment que Da­vid Ali Son­bo­ly souf­frait de pro­blèmes psy­chia­triques. Il a ef­fec­tué un sé­jour de deux mois dans une cli­nique en 2015 pour « pho­bie so­ciale » et crises d’an­goisse. Il a aus­si été éta­bli que ce meur­trier avait été har­ce­lé par des jeunes de son âge à l’école. Un élé­ment qui pour­rait avoir nour­ri son res­sen­ti­ment. L’en­quête a éga­le­ment conduit à l’in­ter­pel­la­tion hier soir de l’un des amis du tueur, un af­ghan âgé de 16 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.