L’ex­ten­sion d’un site pro­té­gé fait grin­cer des dents

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - Guillaume Che­va­lier, char­gé de mis­sion Na­tu­ra 2000 LOUI­SETTE GOUVERNE

LE SITE CLAS­SÉ NA­TU­RA 2000 de la val­lée de l’Ey­rieux et de ses af­fluents (Ar­dèche) change de di­men­sions. En 2017, ce sont plus de 20 000 ha qui de­vraient être pro­té­gés par le biais de ce ré­seau eu­ro­péen de sites na­tu­rels. Mais ce pro­jet d’ex­ten­sion ne sus­cite guère d’en­thou­siasme chez les maires des com­mu n e s d e B e a u c h a s t e l e t d e La Voulte-sur-Rhône. « Par une dé­li­bé­ra­tion vo­tée à l’una­ni­mi­té, notre conseil mu­ni­ci­pal a re­fu­sé cette ex­ten­sion. Nous ac­cep­tons la zone pro­té­gée exis­tante de­puis 1999, mais nous ne vou­lons pas être blo­qués pour le dé­ve­lop­pe­ment de notre com­mune, ex­plique Alain Val­la, le maire de Beau­chas­tel. Une par­tie du ter­ri­toire n’est plus construc­tible car ins­crite dans le PPRI (plan de pré­ven­tion des r i s - ques d’inon­da­tion). Aus­si, pour la par­tie plus haute qui se­rait ur­ba­ni­sable, nous ne vou­lons pas être coin­cés par des contraintes liées à la bio­di­ver­si­té. On nous dit bien qu’au­cun pro­jet n’a été re­fu­sé au titre de Na­tu­ra 2000, mais rien ne nous l’as­sure. »

Ber­nard Brottes, maire de La Voulte, se montre plus of­fen­sif. Une dé­li­bé­ra­tion a aus­si re­fu­sé le pro­jet d’ex­ten­sion du site. « Les études d’im­pact ap­portent beau­coup de contraintes et nous sommes in­quiets pour les zones construc­tibles. Je consi­dère que la na­ture ap­par­tient au pro­prié­taire du ter­rain. J’es­père que le pré­fet puis le mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment tien­dront compte de nos dé­li­bé­ra­tions. Les li­bel­lules et pa­pillons peuvent être pro­té­gés sur les com­munes voi­sines. » Les deux élus in­ter­rogent les pou­voirs pu­blics sur la pos­si­bi­li­té de se dé­bar­ras­ser des mous­tiques-tigres alors que les eaux stag­nantes doivent être pré­ser­vées dans ces zones.

La grogne n’a en re­vanche pas ga­gné les autres com­munes concer-

« Là où les com­munes ne sont pas vo­lon­taires, on ne fe­ra rien »

nées par l’ex­ten­sion du site Na­tu­ra 2000, qui bé­né­fi­cie d’une ani­ma­tion lo­cale de­puis 2011. « Le pro­jet d’ex­ten­sion ré­sulte d’une dé­marche concer­tée et, là où les com­munes ne sont pas vo­lon­taires, on ne fe­ra rien. La ré­gle­men­ta­tion pré­voit une éva­lua­tion d’in­ci­dence avant tout pro­jet — qui doit dé­jà être prise en compte dans le PLU (plan lo­cal d’ur­ba­nisme) — mais, en Ar­dèche, au­cun pro­jet n’a été an­nu­lé de ce fait », sou­tient Guillaume Che­va­lier, char­gé de mis­sion Na­tu­ra 2000.

Le site de la val­lée de l’Ey­rieux est clas­sé Na­tu­ra 2000 de­puis 1999. Deux com­munes re­fusent l’ex­ten­sion de cette zone, crai­gnant que ce­la gêne leurs pro­jets de dé­ve­lop­pe­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.