La villa Mé­di­cis du street art

Aujourd'hui en France - - EN FRANCE - SI­MON ANTONY

tobre. Pour 2017, ils sont 168 sur la liste d’at­tente ! Et l’un des papes de la dis­ci­pline, Cope2, se­ra dans l’Al­lier le 28 juillet. « Je vais le cher­cher à la gare de Ne­vers. Il vient ex­près de New York et reste dix jours », se ré­jouit Gilles Inies­ta.

Quand il a lan­cé le pro­jet en 2009, il ne s’at­ten­dait pas à un tel suc­cès. « On est sur­sol­li­ci­tés par les ar­tistes. Et on n’a même pas com­men­cé à com­mu­ni­quer », pré­cise le fon­da­teur de Street Art Ci­ty, qui avoue ne pas être ren­tré chez lui de­puis plu­sieurs se­maines. « On vit avec les ar­tistes. Et on les voit créer des liens. Ils se connaissent tous, mais ils ne se ren­contrent ja­mais. Du coup, ils or­ga­nisent des ex­pos. »

Se­rait-ce la nais­sance du pre­mier point de ren­contre des street ar­tistes ? Gilles Inies­ta ne s’en cache pas. « Nous al­lons de­ve­nir l e centre du street art en Eu­rope. Les ar­tistes nous le disent : il n’y a pas un lieu comme ce­lui-ci sur le conti­nent, voire peut-être au monde. Il y avait la Tour 13 à Pa­ris ou le Five Points à New York. Ici, tout est éphé­mère. Quand une pein­ture au­ra fait son temps, on la re­cou­vri­ra par une nou­velle. » Un pro­jet de bus iti­né­rant pour faire dé­cou­vrir le street art aux sco­laires est éga­le­ment dans les tuyaux, ain­si qu’un fes­ti­val re­trans­mis en direct sur les ré­seaux so­ciaux. Les 2 000 ha­bi­tants de Lur­cyLé­vis n’ont pas fi­ni d’en­tendre par­ler de street art.

L’oeuvre de Ca­ro Pepe.

L’oeuvre de l’ar­tiste Ala­niz.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.