L’été bien char­gé des can­di­dats

PRI­MAIRE DE LA DROITE. La cam­pagne com­mence à la ren­trée. Mais les fu­turs concur­rents veulent mettre à pro­fit la trêve es­ti­vale, cha­cun à sa ma­nière.

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE - OLI­VIER BEAU­MONT

truante », ga­ran­tit un proche. Il au­rait dé­jà en tête le nom de son fu­tur di­rec­teur de cam­pagne. Un temps évo­quée, la piste de Gé­rald Dar­ma­nin — qui fut porte-pa­role de sa cam­pagne pour la pré­si­dence de l’UMP fin 2014 — a fi­na­le­ment été écar­tée. Tout comme l’hy­po­thèse Fran­çois Ba­roin. « Il reste très se­cret sur son choix. Je ne suis même pas sûr que la per­sonne qu’il a choi­sie soit au cou­rant », glisse-t-on.

Jup­pé et Fillon en mode co­pier-col­ler

Ac­tua­li­té oblige, les deux an­ciens Pre­miers mi­nistres ont dé­ci­dé de ré­axer leur cam­pagne d’été sur les ques­tions de sé­cu­ri­té et de lutte contre le ter­ro­risme : « His­toire de ne pas lais­ser le champ libre à Sar­ko­zy », ad­met un sou­tien de Fran­çois Fillon. Ce der­nier, comme Jup­pé, a par ailleurs dé­ci­dé de pro­fi­ter de cette pé­riode pour faire cam­pagne au­près des Fran­çais ins­tal­lés de l’autre cô­té du globe, en Nou­velle-Ca­lé­do­nie. Le maire de Bor­deaux est ar­ri­vé sur pla- ce mer­cre­di pour un pé­riple de dix jours qui l’em­mè­ne­ra aus­si en Polynésie fran­çaise. Fillon s’y ren­dra à la mi-août. Un mi­mé­tisme — in­vo­lon­taire — pous­sé jus­qu’au choix de la ren­trée puis­qu’elle au­ra lieu pour les deux au cours du même week-end : le sa­me­di 27 août pour Alain Jup­pé à Cha­tou (Yve­lines), le di­manche 28 pour Fran­çois Fillon dans son fief de Sa­blé-sur-Sarthe.

La « co­oli­tude » de Le Maire

Il dit et le ré­pète : « L’été, c’est aus­si fait pour re­char­ger les bat­te­ries. D’au­tant que l’an­née qui vient se­ra bien rem­plie », jure le dé­pu­té de l’Eure. Bru­no Le Maire pren­dra quelques jours de va­cances dé­but août dans sa mai­son du Pays basque, avant une re­prise pro­gram­mée le 16 août : « On va faire une tour­née des plages avec onze dates jus­qu’au 25 août. Cinq dans l’arc atlantique, six dans l’arc mé­di­ter­ra­néen », glisse son en­tou­rage. « L’idée c’est de faire quelque chose de dé­ten­du, à l’heure de l’apé­ro, sans trop dé­ran­ger. Il faut res­ter zen », confie-t-il, lan­çant un néo­lo­gisme pour ré­su­mer son état d’es­prit du mo­ment : « la co­oli­tude ».

La ca­ra­vane de Co­pé, le cam­ping-car de Ma­ri­ton

Jean-Fran­çois Co­pé a lan­cé dé­but juillet à La Ro­chelle (Cha­rente-Ma­ri­time) sa Ca­ra­vane du sur­saut pour al­ler à la ren­contre des élec­teurs. « Mas pas seule­ment au bord des plages. Ega­le­ment dans les terres, au­près de cette France pé­ri­phé­rique qui ne part pas for­cé­ment en va­cances et qui se sent sou­vent aban­don­née », pré­cise-t-il un brin dé­ma­go. Tou­jours à la quête des par­rai­nages, Her­vé Ma­ri­ton fe­ra de même, mais en août. « J’ai loué un cam­ping-car. Les jeunes qui me sou­tiennent vont des­cendre au bord de la Méditerranée pour convaincre les gens de se mo­bi­li­ser », lâche, op­ti­miste, ce­lui qui dit avoir re­cueilli à ce stade une di­zaine de par­rai­nages de par­le­men­taires, sur les 20 né­ces­saires. @oli­vier­beau­mont

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.