Fuites d’eau, toi­lettes bou­chées, odeur de gaz : le vil­lage n’est pas prêt

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Rio de Ja­nei­ro (Bré­sil) De notre cor­res­pon­dante MOR­GANN JE­ZE­QUEL

SUR LA FA­ÇADE d’une des 31 tours du vil­lage olym­pique, la dé­lé­ga­tion aus­tra­lienne a dé­jà ac­cro­ché de grandes ban­de­roles vertes et jaunes aux bal­cons de ses ap­par­te­ments. Et pour­tant, ces der­niers res­tent vides. « Nous at­ten­dons le feu vert de notre chef de dé­lé­ga­tion », ex­plique, im­pas­sible, une res­pon­sable aus­tra­lienne, qui pa­tiente de­vant l’en­trée prin­ci­pale. « Pour le mo­ment, tous les spor­tifs sont hé­ber­gés dans des hô­tels alen­tour. »

La dé­ci­sion de la dé­lé­ga­tion aus­tra­lienne a fait grand bruit, à peine quelques heures avant l’ou­ver­ture of­fi­cielle du vil­lage olym­pique, di­manche après-mi­di. « Le vil­lage n’est tout sim­ple­ment pas sûr et pas prêt », a dé­cla­ré la chef de mis­sion aus­tra­lienne Kit­ty Chil­ler à la presse. Fuites d’eau, courts-cir­cuits élec­triques, odeur de gaz, toi­lettes bou­chées : après avoir ins­pec­té les lieux dans la ma­ti­née, elle a dé­voi­lé une in­quié­tante liste de mal­fa­çons. « On va mettre un kan­gou­rou pour que les Aus­tra­liens se sentent à l’aise », a ré­pon­du avec légèreté le maire de Rio, Eduar­do Paes, lors de l’inau­gu­ra­tion des lieux.

Plus prag­ma­tique, l e co­mi­té d ’ o r g a ni s a t i o n des Jeux a pré­sen­té ses ex­cuses et s’est en­ga­gé à ter­mi­ner les tra­vaux à temps. « Le vil­lage olym­pique, en rai­son de sa taille, né­ces­site cer­taines re­touches pour que tout soit par­fait. Le plus im­por­tant est que tout se­ra prêt avant le dé­but des Jeux olym­piques (le 5 août), sans au­cun pré­ju­dice pour les ath­lètes », a dé­cla­ré le pré­sident du co­mi­té Rio 2016, Car­los Nuz­man, qui a sou­li­gné que 600 ou­vriers avaient été mo­bi­li­sés en ur­gence pour les fi­ni­tions.

Les Aus­tra­liens ne sont pas les seuls à avoir trou­vé des lo­caux in­ache­vés. Lun­di après-mi­di, l’Ar­gen­tine a in­di­qué que deux des cinq étages qui lui sont ré­ser­vés n’étaient pas prêts et a dé­ci­dé de louer des ap­par­te­ments à proxi­mi­té. Les autres dé­lé­ga­tions, elles, se sont mon­trées plus mo­dé­rées. Le Por­tu­gal, ins­tal­lé aux pre­miers étages d’une tour proche de celle de l’Aus­tra­lie, a évo­qué ce ma­tin quelques pro­blèmes mi­nimes, qui ne dé­ran­ge­raient pas les ath­lètes. Les Bri­tan­niques se disent sa­tis­faits. « Nous avons tra­vaillé dur pour ré­soudre des pro­blèmes de main­te­nance. Nous avons dé­jà 40 per­sonnes sur place, lo­gées dans de bonnes condi­tions », a dé­cla­ré Scott Field, di­rec­teur de com­mu­ni­ca­tion. Quant au chef de mis­sion fran­çais, dé­bar­qué à Rio lun­di ma­tin en com­pa­gnie de cer­tains na­geurs et kaya­kistes, il dit avoir dé­cou­vert des hé­ber­ge­ments de qua­li­té. « Notre équipe a juste pro­cé­dé à quelques ré­glages de plom­be­rie et d’élec­tri­ci­té, avec sé­ré­ni­té. Les 17 étages de notre tour sont confor­tables et cor­res­pondent aux stan­dards d’un vil­lage olym­pique », a pré­ci­sé Fran­cis Luyce, par ailleurs pré­sident de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de na­ta­tion. Se­lon le co­mi­té bré­si­lien, 900 per­sonnes, dont 200 ath­lètes, se sont dé­jà ins­tal­lées.

Juste quelques ré­glages de plom­be­rie et d’élec­tri­ci­té cô­té fran­çais

Rio de Ja­nei­ro (Bré­sil). Le vil­lage olym­pique est consti­tué de 31 tours.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.