« Scandaleuse » et po­pu­laire

Aujourd'hui en France - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - Y.J. ET C.M.

Au­cune ac­trice X n’au­ra ja­mais cette au­ra, presque cette ten­dresse du pu­blic. Bri­gitte La­haie, c’est les dé­buts du por­no, son ar­ti­sa­nat. Une jeune fille du Nord qui monte à Pa­ris, tourne à 20 ans dans « Jouis­sance » et une tren­taine de films, écrit son au­to­bio­gra­phie, « Moi la scandaleuse ». La blonde aux formes af­fo­lantes se mue après sa car­rière en pro­tec­trice des nou­velles ac­trices obli­gées de tout faire, de souf­frir aus­si sur les tour­nages. Elle a tou­jours dé­fen­du le dé­sir et le res­pect des femmes, de toutes les femmes. Par son verbe, sur les ondes, elle a li­bé­ré le lan­gage des au­di­teurs. Elle qui avait tout fait pou­vait tout com­prendre. C’est pour­quoi son dé­part de RMC émeut. Avec « La­haie, l’amour et vous », c’est l’ul­time émis­sion sur la sexua­li­té « pour adultes » qui dis­pa­raît des ondes, après la sup­pres­sion il y a deux ans de « Point G comme Giu­lia » sur le Mouv’ et de « Tous les chats sont gris » sur France In­ter. Ne reste que la libre an­tenne à des­ti­na­tion des jeunes « Lo­vin’Fun » sur Fun Ra­dio.

Bri­gitte La­haie en 1981.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.