Une en­quête tous azi­muts

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - STÉ­PHANE SEL­LA­MI

AU SOIR de ce nou­vel at­ten­tat, sans pré­cé­dent en France, les en­quê­teurs de la Di­rec­tion cen­trale de la po­lice ju­di­ciaire (DCPJ), co­sai­sis avec leurs col­lègues de la Di­rec­tion gé­né­rale de la sé­cu­ri­té in­té­rieure (DGSI), ten­taient tou­jours d’iden­ti­fier le deuxième ter­ro­riste abat­tu, hier en mi­lieu de ma­ti­née, de­vant l’église de Saint-Etienne-du-Rou­vray (Seine-Ma­ri­time).

L’un des deux as­saillants, Adel Ker­miche, 19 ans, a été re­con­nu par un po­li­cier de la ville avant d’être for­mel­le­ment iden­ti­fié grâce à ses em­preintes de doigts. Ja­mais condam­né, il avait été mis en exa­men pour avoir ten­té, à deux re­prises, de se rendre en Sy­rie en mars puis en mai 2015, avant d’être in­car­cé­ré pen­dant dix mois puis re­mis en li­ber­té au mois de mars der­nier ( l ire en page 4).

Une carte na­tio­nale d’iden­ti­té dé­cou­verte au do­mi­cile des pa­rents d’Adel Ker­miche a mis les po­li­ciers sur la piste de son pos­sible com­plice. Le corps, et plus par­ti­cu­liè­re­ment le vi­sage de ce der­nier, a été très lar­ge­ment dé­gra­dé au cours de sa neu­tra­li­sa­tion par les forces de l’ordre. Tard, hier soir, s e s e mprei nt e s e t s o n ADN étaient tou­jours en cours de com­pa­rai­son avec les fi­chiers de la po­lice.

Un peu plus tôt dans la jour­née, les po­li­ciers ont in­ter­pel­lé un jeune homme qui ten­tait de s’in­tro­duire dans le pé­ri­mètre de sé­cu­ri­té dé­ployé au cours de la san­glante prise d’otages. Do­mi­ci­lié à Saint-Etienne-du-Rou­vray, ce sus­pect, un mi­neur de 16 ans né en Al­gé­rie, a été pla­cé en garde à vue.

Les en­quê­teurs de la DCPJ ont dé­cou­vert que son frère fai­sait l’ob­jet d’un man­dat d’ar­rêt international, de­puis le 20 mars 2015, dé­li­vré par un juge d’ins­truc­tion an­ti­ter­ro­riste. Cet homme est s oup­çon­né d’ a voi r g a g né les rangs de l’or­ga­ni­sa­tion Etat is­la­mique quelque part entre l’Irak et l a Sy­rie en uti­li­sant l a carte d’iden­ti­té… d’Adel Ker­miche. « Ce ter­ro­riste qui a agi dans l’église de Saint-Etienne-du-Rou­vray et le frère aî­né du sus­pect in­ter­pel­lé ce ma­tin ( NDLR : hier ma­tin) ont pris la di r e c t i on de la Sy­rie en même temps au mois de mars 2015, confie une source proche de l’af­faire. Une connexion a été éta­blie entre ces deux hommes. Des in­ves­ti­ga­tions sont en cours afin de sa­voir si les deux au­teurs de l’as­sas­si­nat du prêtre Jacques Ha­mel ont pu agir à la de­mande de ce dji­ha­diste, par­ti en zone de com­bat. »

Par ailleurs, les po­li­ciers ont éplu­ché leurs fi­chiers sur les fi­chés S ori­gi­naires de Saint-Etienne-du-Rou­vray et ses alen­tours. A l’automne 2014, les po­li­ciers de la DGSI avaient mis au jour une « pe­tite fi­lière d’en­voi de dji­ha­distes » vers la Sy­rie, im­plan­tée dans ce sec­teur de la Nor­man­die.

Les em­preintes du deuxième as­saillant tou­jours en cours d’ana­lyse

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.