Tris­tesse et re­cueille­ment à Notre-Dame

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - Hen­riette, ca­tho­lique de 95 ans FLO­RENCE MÉRÉO

BIEN SÛR, après les courses qu’il était ve­nu faire à Paris, Ré­gis au­rait tran­quille­ment pu re­joindre la pe­tite ville des Yve­lines où il vit. Mais de­vant l’im­mense édi­fice qui se dres­sait de­vant son frère et lui, le com­mer­cial de 36 ans a été rat­tra­pé par sa foi chré­tienne. « C’était im­por­tant d’être là », mur­mure-t-il à l’in­té­rieur de Notre-Dame de Paris (IVe) où des di­zaines de fi­dèles prennent place sur les chaises en bois, tan­dis que les tou­ristes bruyants font cré­pi­ter leurs flashs dans la plus cé­lèbre des églises de France. « Im­por­tant », car les ca­tho­liques fê­taient hier Sainte-Anne, mère de la Vierge Ma­rie. « Et parce que, re­prend Ré­gis, nous vou­lons tous ici as­so­cier Saint-Etienne-du­Rou­vray à nos prières. On a be­soin, après un tel acte odieux, de bar­ba­rie, de s’unir. On ne p e ut p a s a v o i r peur », ré­agit-il avant de re­prendre plu­sieurs sec o ndes a pr è s : « Non, il ne faut pas avoir peur. Il faut être de­bout, être plus fort que ces ter­ro­ristes. »

Dans le choeur, le prêtre ar­rive pour cé­lè­brer cette messe de 18 h 15 si par­ti­cu­lière après l’as­sas­si­nat de l’un des siens. « Après les évé­ne­ments dou­lou­reux de ce ma­tin, je vou­drais vous lire un mes­sage au nom d’An­dré XXIII », com­mence-t-il avant d’égre­ner le texte de l’ar­che­vêque de Paris. « Au­jourd’hui, notre pays a été frap­pé par un crime ter­ro­riste. La com­mu­nau­té ca­tho­lique doit s’unir dans la prière. Je lance un ap­pel à re­trou­ver la so­li­da­ri­té », pour­suit-il de­vant un pu­blic at­ten­tif. « C’est tout à fait vrai, opine Hen­riet- te, très élé­gante ca­tho­lique de 95 ans, au coeur lourd. Il faut re­trou­ver le lien, lut­ter contre l’igno­rance et ne pas lais­ser le sen­ti­ment de ré­volte qui nous en­va­hit prendre le des­sus. C’est vrai que l’on se de­mande : ce qui s’est pas­sé, est-ce dia­bo­lique ? Est-ce contre Dieu ? Contre Jé­sus ? Contre nous ? Pour­quoi s’achar­ner à dé­truire tout ce qui est beau ? », in­ter­roge-t-elle avant d’al­ler prendre son train pour Ju­vi­sy (Es­sonne).

Dans l’émo­tion am­biante, le bal­let des hommes de la sé­cu­ri­té, des tal­kies-wal­kies ac­cro­chés à leur cein­ture, rap­pelle qu’être dans un édi­fice re­li­gieux n’a plus rien d’ano­din au­jourd’hui. « Il y a un grand blond à l’en­trée qui a l’air sus­pect », en­ten­don dans l’ap­pa­reil. « Non, c’est bon », re­prend la voix gré­sillante. De­hors, des mi­li­taires ar­més font les cent pas sur l e par­vis. Des voi­tures de po­lice qua­drillent la zone. La fouille à l’en­trée est mi­nu­tieuse. « C’est fou, votre pays, ça me fait peur », com­mence à ex­pli­quer une Ita­lienne avant de tour­ner les ta­lons les larmes aux yeux.

« Chaque évé­ne­ment doit être consi­dé­ré comme un mes­sage de Dieu… » L’of­fice du jour conti­nue, mais lors­qu’il s’achève, So­nia ne cache pas sa dé­cep­tion : « Ça man­quait d’émo­tion. On a abor­dé les faits sans consi­dé­rer qu’ils se sont pas­sés dans une église. At­ta­quer le sa­cré, c’est comme lan­cer une bombe dans le coeur de l’hu­ma­ni­té. Je n’ar­rive pas à faire comme si l’on n’avait pas tou­ché à un sym­bole. Ç’au­rait été la

« Pour­quoi s’achar­ner à dé­truire tout ce qui est beau ? »

même chose dans une sy­na­gogue ou une mos­quée, un pas a été fran­chi », note-t-elle d’une voix ha­le­tante.

Clau­di­na, une fer­vente gar­dienne d’im­meuble de 73 ans a, elle, pleu­ré, puis elle est ve­nue se re­cueillir. « Mon ma­ri m’a dit : Tu vas à Notre- Dame, mais tu es folle ! Mais moi, je ne me lais­se­rai pas prendre par la peur. Je n’ai pas de mots pour ex­pri­mer ma tris­tesse, mais j’ai la prière », af­firme-t-elle avec un lé­ger ac­cent por­tu­gais. « Ce qui se passe me dit que l’on doit plus que ja­mais res­ser- rer les liens avec l’is­lam, faire un pas de plus, tis­ser quelque chose de fort », es­père-t-elle en tri­tu­rant ses deux col­liers qui s’en­tre­mêlent, une croix ro­maine et une co­lombe en bois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.