« Cette sai­son, je ne vais rien lâ­cher »

Ligue des cham­pions (3e tour pré­li­mi­naire). Ky­lian Mbap­pé,

Aujourd'hui en France - - SPORTS - Mo­na­co De notre cor­res­pon­dant Pro­pos re­cueillis par FLO­RIAN FIESCHI

À PEINE COURONNÉ en Al­le­magne cham­pion d’Eu­rope des moins de 19 ans, Ky­lian Mbap­pé est dé­jà tour­né vers ses nou­veaux ob­jec­tifs. A 17 ans, le jeune homme ori­gi­naire de Bon­dy (Seine-Saint-De­nis) veut pour­suivre sur sa lan­cée. En­tre­tien avec Ky­lian Mbap­pé, jeune pépite (17 ans) de l’AS Mo­na­co, sur la­quelle le club de la prin­ci­pau­té ne pour­ra pas comp­ter pour le 3e tour pré­li­mi­naire de Ligue des cham­pions en Tur­quie face à Fe­ner­bah­çe. Quels sou­ve­nirs gar­dez-vous de cet Eu­ro ? KY­LIAN MBAP­PÉ. C’était in­croyable ! On a vrai­ment réa­li­sé quelque chose de fort. Main­te­nant, pour moi, c’est dé­jà du pas­sé… Il ne faut pas s’ar­rê­ter à ce titre. A l’in­verse de cer­tains de vos co­équi­piers, vous avez cé­lé­bré votre sacre avec une cer­taine pu­deur. Pour­quoi ? Toute ma joie, je l’ai in­té­rio­ri­sée. Au fond, j’étais heu­reux, mais j’es­ti­mais que ce n’était pas la peine de crier mon bon­heur sur tous les toits. En plus, dans ces mo­ments-là, il faut sa­voir res­pec­ter l’ad­ver­saire. Un geste qui a mar­qué, c’est ce coup du som­bre­ro as­sez fou que vous réus­sis­sez en fin de match contre l’Ita­lie… Pour votre gé­né­ra­tion cou­ron­née en Al­le­magne, le plus dur com­mence. Par­ve­nez-vous à gé­rer toutes les sol­li­ci­ta­tions ? Oui, j e pense. Après, je ne suis pas trop concer­né par tout ça, car il y a ma fa­mille. D’ailleurs, mes pa­rents et mon club ( NDLR : l’AS Mo­na­co) m’ont très bien pré­pa­ré à tout ce qui m’ar­rive. Et puis comme le ré­pète sou­vent mon père (Wil­fried), je ne suis pas sor­ti d’un cha­peau (rires). Quelque part, il y a une forme d’an­ti­ci­pa­tion. Avez-vous la sen­sa­tion qu’il peut y avoir un risque de se brû­ler les ailes après un tel dé­but de car­rière ? Non, pour moi, il n’y a au­cun risque. D’ailleurs, j’ai si­gné il y a quelques mois mon pre­mier contrat pro avec l’ASM. Donc j’ai une confiance to­tale en l’AS Mo­na­co. Al­lez-vous pou­voir grap­piller du temps de jeu cette sai­son ? Tout ce que je peux dire, c’est que je vais tout faire pour ré­pondre aux at­tentes. Com­bien de matchs vais-je jouer ? Per­sonne ne peut le dire. Mais si c’est quinze matchs, alors je vais les jouer à fond. Si c’est trente matchs, ça se­ra la même chose. Cette sai­son, je ne vais rien lâ­cher. A tel point que vous vou­liez re­joindre dès main­te­nant la prin­ci­pau­té… ? En fait, j’au­rais vou­lu être du voyage en Tur­quie. Je vou­lais en­chaî­ner. Mais le club a pré­fé­ré me mettre au re­pos pour me per­mettre de souf­fler. Donc je vais re­prendre l’en­traî­ne­ment le 30 juillet. A la Tur­bie, il y a éga­le­ment un cer­tain Fal­cao qui a fait son re­tour… (Sou­rires.) Oui, Fal­cao, c’est quand même quelque chose ! Je suis très im­pa­tient à l’idée de pou­voir jouer avec lui. Plus jeune, je le re­gar­dais à la té­lé­vi­sion, avant de l’ob­ser­ver de plus près au stade Louis-II lorsque j’étais ra­mas­seur de balles. J’ai hâte de re­prendre, parce que je sais qu’il va pou­voir en­ca­drer les plus jeunes, et c’est quelque chose de très po­si­tif.

« J’au­rais vou­lu être du voyage en Tur­quie »

Ce soir à 20 h 30. Stade Sü­krü Sa­ra­co­glu. Mo­na­co : De Sanc­tis - Men­dy, Je­mer­son, Rag­gi, Si­dibe - Ba­kayo­ko, Fa­bin­ho, Le­mar, Di­rar - Ger­main, Fal­cao. En­tr. : Jar­dim.

Sin­sheim (Al­le­magne), di­manche. Sa­cré avec les Bleuets, le Mo­né­gasque Ky­lian Mbap­pé a réa­li­sé un ex­cellent Eu­ro des moins de 19 ans en ins­cri­vant cinq buts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.