« Chan­geons la Cons­ti­tu­tion ! »

Her­vé Mo­rin,

Aujourd'hui en France - - LE FAIT DU JOUR - Pro­pos re­cueillis par CHARLES SA­PIN

Faut-il mo­di­fier notre Etat de droit pour lut­ter contre le ter­ro­risme ? HER­VÉ MO­RIN. C’est une évi­dence. Il n’y a pas plus at­ten­tif aux li­ber­tés que moi, j’ai en­sei­gné le droit consti­tu­tion­nel. La Cons­ti­tu­tion or­ga­nise la fa­çon dont l’Etat peut exer­cer la vio­lence avec ef­fi­ca­ci­té, tout en pro­té­geant les li­ber­tés fon­da­men­tales. Cet équi­libre n’est plus en phase avec la réa­li­té que nous vi­vons. Quand le Con­seil consti­tu­tion­nel et le Con­seil d’Etat as­surent que la ré­ten­tion n’est pas pos­sible consti­tu­tion­nel­le­ment, il faut chan­ger la Cons­ti­tu­tion. Le Pre­mier mi­nistre et le pré­sident de la Ré­pu­blique ont mar­te­lé que nous étions en guerre. Don­nons­nous les moyens de la ga­gner ! N’y a-t-il pas un risque de dé­rives ? Le plus grand risque de dé­rive se­rait d’al­ler vers un dé­li­te­ment de la com­mu­nau­té na­tio­nale. L’Etat de droit souf­fri­rait alors bien plus. Le pla­ce­ment d’of­fice en ma­tière psy­chia­trique existe, pour­quoi n’est-il pas pos­sible pour les gens consi­dé­rés comme dan­ge­reux ? En Is­raël, le drame de Saint-Etien­ne­du-Rou­vray n’au­rait pas pu se pro- duire. Vu le pe­di­gree de l’au­teur, il au­rait fait im­mé­dia­te­ment l’ob­jet d’une dé­ci­sion de ré­ten­tion ad­mi­nis­tra­tive. Dé­ci­sion contre la­quelle il existe d’ailleurs des voies de re­cours en droit. Vous en ap­pe­lez à un « dis­po­si­tif d’union na­tio­nale », c’est-à-dire ? Il ne s’agit pas d’un gou­ver­ne­ment na­tio­nal, où tous les par­tis gou­ver­ne­raient dans une re­com­po­si­tion po­li­tique. Je laisse cette ini­tia­tive au can­di­dat qua­li­fié le soir du pre­mier tour de la pré­si­den­tielle face à Ma­rine Le Pen. Il s’agit de mettre toute la re­pré­sen­ta­tion na­tio­nale au­tour de la table cet été, pour pré­pa­rer une ré­vi­sion consti­tu­tion­nelle. Si la dé­chéance de na­tio­na­li­té jus­ti­fiait pour le pré­sident le ras­sem­bl ement des parl emen­taires en Congrès, évi­ter que le ter­ro­risme pro­voque une dé­con­fit ure l e de­vrait éga­le­ment. @csa­pin

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.