L’homme qui avait vou­lu tuer Rea­gan se­ra li­bé­ré

Aujourd'hui en France - - POLITIQUE -

JOHN HINCKLEY, l’homme qui a ten­té d’as­sas­si­ner l’an­cien pré­sident amé­ri­cain Ro­nald Rea­gan le 30 mars 1981, va être re­mis en li­ber­té dans quelques jours. Après plus de trente ans pas­sés en hô­pi­tal psy­chia­trique, Hinckley se­ra au­to­ri­sé à vivre, dans un pre­mier temps, avec sa mère âgée de 90 ans, dans un quar­tier sé­cu­ri­sé de Vir­gi­nie, avant de pou­voir vivre seul. Sa re­mise en li­ber­té se­ra tou­te­fois as­sor­tie de strictes condi­tions (il y en a 34 !). La Fon­da­tion Ro­nald Rea­gan a im­mé­dia­te­ment condam­né cette fu­ture li­bé­ra­tion, ar­guant qu’à 61 ans il re­pré­sen­tait « tou­jours une me­nace pour les autres ». Pour ex­pli­quer son geste, l’homme avait ex­pli­qué à l’époque vou­loir im­pres­sion­ner l’ac­trice Jo­die Fos­ter, qu’il avait vue dans « Taxi Dri­ver », de Mar­tin Scor­sese. L’une des balles qu’il avait ti­rées avait tou­ché le pré­sident à la poi­trine, frô­lant son coeur. Trois autres per­sonnes pré­sentes au­tour de la li­mou­sine pré­si­den­tielle avaient été tou­chées.

John Hinckley.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.