« Nous sommes là, ils ne ga­gne­ront pas »

Florence,

Aujourd'hui en France - - TERRORISME -

C’était il y a vingt ans tout juste. Jacques Ha­mel, dé­jà prêtre de la com­mune, bap­ti­sait son fils, Sul­li­van, en son église de Saint-Etienne-duRou­vray. De­puis, Florence était res­tée fi­dèle à l’homme et à sa pa­roisse. « C’était quel­qu’un de sage, de bon », ré­sume cette Sté­pha­naise pré­sente hier soir au ras­sem­ble­ment. Bien que « peu pra­ti­quante », cette conduc­trice de bus te­nait à as­sis­ter à cette cé­ré­mo­nie du sou­ve­nir or­ga­ni­sée par la mai­rie. « Ça dé­passe la re­li­gion. Nous de­vons tous être en­semble, de­bout, so­li­daires », jus­ti­fie cette mère de fa­mille de 52 ans. Mo­ment d’émo­tion, le bap­tême de son fils était aus­si un ins­tant de rire in­at­ten­du. « Je m’en sou­viens par­fai­te­ment. Jacques Ha­mel n’ar­ri­vait pas à pro­non­cer le nom de mon gar­çon. Il a tout es­sayé : Su­villan, Sal­li­van… Il n’y ar­ri­vait tout sim­ple­ment pas. A la fin, je n’ai pas pu me re­te­nir de rire, et lui non plus. Voi­là qui il était. Un homme re­li­gieux et de convic­tion, mais aus­si quel­qu’un de très simple et abor­dable. » Les yeux mas­qués par des lu­nettes noires, Florence ap­pré­cie l’am­biance de re­cueille­ment de la cé­ré­mo­nie. « Cette at­mo­sphère d’hu­mi­li­té, ça lui cor­res­pond », ré­agit-elle, tout en dé­plo­rant la pré­sence, même si­len­cieuse, de res­pon­sables po­li­tiques na­tio­naux « ve­nus faire de la ré­cu­pé­ra­tion ». « Il fal­lait être là, quoi qu’il ar­rive, ré­pète-t-elle. Res­ter chez soi, c’était mon­trer que nous avons peur, et ca­pi­tu­ler face à la ter­reur. Mais non, nous sommes là. Ils ne ga­gne­ront pas. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.