L’échange des ter­ro­ristes avec les soeurs

Aujourd'hui en France - - TERRORISME - SA­RAH PAILLOU

« AS-TU PEUR de mou­rir ? » Quand l’un des deux as­sas­sins du prêtre Jacques Ha­mel pose la ques­tion à soeur Hé­lène, la re­li­gieuse est per­sua­dée qu’elle ne sor­ti­ra pas vi­vante de l’église de Saint-Etienne-du-Rou­vray (Seine-Ma­ri­time). Elle sur­vi­vra, tout comme les soeurs Hu­guette et Da­nielle, et le couple de pa­rois­siens ve­nu as­sis­ter à la messe. Mais le drame hante tou­jours les trois re­li­gieuses, qui dé­crivent leur cal­vaire à l’heb­do­ma­daire chré­tien « la Vie ».

Les trois re­trai­tées ra­content com­ment Mon­sieur C., l’un des deux fi­dèles pré­sents, s’est vu contraint de fil­mer la mise à mort du père Ha­mel. « J’ai vu sur l’écran l’aube blanche de Jacques avec la tache rouge », se sou­vient soeur Hu­guette, pla­cée der­rière le pa­rois­sien qui tient la ca­mé­ra. Soeur Da­nielle avait pris la fuite quelques mi­nutes au­pa­ra­vant. Elle a vu les ter­ro­ristes age­nouiller le pré­lat. « Jacques leur a crié : Ar­rê­tez, qu’estce que vous faites ? C’est là que l’un d’entre eux a por­té le pre­mier coup sur sa gorge. Je suis alors par­tie. »

Conver­sa­tion sur la re­li­gion

A l’in­té­rieur de l’église mar­di der­nier, le père Ha­mel gît au sol, égor­gé. « J’ai eu le droit à un sou­rire […]. Pas un sou­rire de triomphe, mais un sou­rire doux, ce­lui de quel­qu’un d’heu­reux », s’étonne soeur Hu­guette. L’autre re­li­gieuse et la pa­rois­sienne, oc­to­gé­naires, de­mandent à s’as­seoir, ce que les tueurs ac­ceptent. Les deux ter­ro­ristes com­mencent une conver­sa­tion sur leur « re­li­gion ». De­mandent à la re­li­gieuse si elle connaît le Co­ran. « Oui, je le res­pecte comme je res­pecte la Bible, j’ai dé­jà lu plu­sieurs sou­rates, ré­pond-elle. Et ce qui m’a frap­pée en par­ti­cu­lier, ce sont les pas­sages sur la paix. » Ré­ponse du meur­trier : « La paix, c’est ça qu’on veut. Quand vous pas­se­rez à la té­lé­vi­sion, vous di­rez à vos gou­ver­nants que tant qu’il y au­ra des bombes sur la Sy­rie, nous conti­nue­rons les at­ten­tats. Quand vous ar­rê­te­rez, nous ar­rê­te­rons. »

Lors­qu’il lui de­mande en­suite si elle a peur de mou­rir, soeur Hé­lène ré­pond par la né­ga­tive. « Pour­quoi ? » ques­tionne son in­ter­lo­cu­teur. « Je crois en Dieu et je sais que je se­rai heu­reuse », lâche-t-elle. Avec soeur Hu­guette, la dis­cus­sion porte sur les di­ver­gences de croyances entre l’is­lam et le ca­tho­li­cisme. « Jé­sus ne peut pas être homme et Dieu. C’est vous qui avez tort », as­sène un des ter­ro­ristes. « Peut-être, mais tant pis », glisse la soeur. « Je ne vou­lais pas mettre de l’huile sur le feu et ne pas re­nier ce que je pen­sais », ex­plique-t-elle.

Saint-Etienne-du-Rou­vray (Seine-Ma­ri­time), jeu­di. Les soeurs Hu­guette, Hé­lène et Da­nielle (de gauche à droite), ont fait face aux ter­ro­ristes dans l’église at­ta­quée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.