Pas de sor­tie de crise en vue à Air France

Aujourd'hui en France - - ÉCONOMIE - V. T.

La si­tua­tion est faite pour du­rer. Au qua­trième jour du conflit — pré­vue pour du­rer jus­qu’au 2 août — à Air France, au­cune amé­lio­ra­tion n’est à pré­voir. « Nous irons jus­qu’au bout de la grève, c’est cer­tain », pré­vient Ch­ris­tophe Pillet, se­cré­taire gé­né­ral ad­joint du SNPNC. Chaque jour, 250 vols in­té­rieurs et moyen-cour­riers se­raient an­nu­lés, se­lon les syn­di­cats. Pour les long-cour­riers, beau­coup de pas­sa­gers sont dé­bar­qués, par manque de per­son­nel na­vi­gant. Si la di­rec­tion et les syn­di­cats se disent « ou­verts à la dis­cus­sion », au­cune re­prise des né­go­cia­tions n’est pré­vue les pro­chains jours. Le dia­logue est rom­pu entre les deux par­ties de­puis le 21 juillet. Les syn­di­cats ré­clament que la du­rée de l’ac­cord d’en­tre­prise fixant les règles de tra­vail, de ré­mu­né­ra­tion et d’avan­ce­ment, en vi­gueur jus­qu’au 31 oc­tobre, soit pro­lon­gée de cinq ans. La di­rec­tion, elle, ne pro­pose qu’une pro­lon­ga­tion de dix-sept mois. Au­jourd’hui, Air France pré­voit « un peu plus de 80 % » de vols as­su­rés, tout comme hier. La di­rec­tion es­time à 42 % le taux de per­son­nels na­vi­gants en grève au­jourd’hui, tan­dis que Ch­ris­tophe Pillet, lui, af­firme que « 70 % des PNC sont en grève de­puis le dé­but du mou­ve­ment ». Une pro­cé­dure en ré­fé­ré pour en­trave à la grève se­rait en ré­flexion chez les syn­di­cats, qui ac­cusent la di­rec­tion de ne pas prendre en compte la dé­cla­ra­tion de grève de plu­sieurs di­zaines de sa­la­riés qui dis­po­se­raient d’ac­cu­sé de ré­cep­tion pour preuve.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.